Dans le grand huit mondial

Publié le 5 juillet 2018

Pour la neuvième fois de son histoire, l’équipe de France entre dans le top 8 d’une Coupe du monde. C’est moitié moins que le Brésil (18) mais presque autant que l’Angleterre (11), l’Argentine et l’Italie (10).

Quelles sont les sélections à avoir joué le plus souvent en quart de finale depuis 1930 ?

La question est moins simple qu’il n’y parait. Sur les 21 éditions (en comptant celle de 2018), il y en a eu cinq sans quart de finale : en 1930, les 13 équipes étaient répartis en quatre groupes (trois de trois et un, celui de la France, de quatre), le premier de chaque groupe jouant les demi-finales. En 1950, il n’y avait que 14 équipes (la Turquie et l’Ecosse ayant déclaré forfait). Après un premier tour à quatre groupes (dont l’un, celui de l’Uruguay, ne comptait que deux équipes), la FIFA avait mis en place un tour final à quatre équipes, donc sans finale, le champion du monde étant le premier du groupe.

Pays-Bas-Argentine 1974
Pays-Bas-Argentine 1974

En 1974 et 1978, il y avait bien une finale mais les quarts et les demis, rétablis depuis 1954, étaient remplacés par un second tour composé de deux groupes de quatre, le premier de chaque accédant à la finale.

En 1982, comme le nombre de participants est passé de 16 à 24, il y a six groupes de quatre au premier tour, et donc douze qualifiés pour le second tour qui se joue en quatre groupes de trois. Le vainqueur de chaque groupe est qualifié pour les demi-finales qui font leur retour. Cette formule bancale sera abandonnée dès 1986 au profit de huitièmes et de quarts de finale.

Les huit champions du monde occupent la moitié des places

Pour permettre les comparaisons, la FIFA a officialisé en 1986 un classement rétroactif de chaque édition, y compris les cinq citées ci-dessus. C’est en s’appuyant sur ce classement que j’ai défini les huit meilleures équipes des années 1930, 1950, 1974, 1978 et 1982.

Les huit champions du monde totalisent à eux seuls 88 présences dans le top 8, dont 35 sur 42 possibles pour l’Allemagne (18) et le Brésil (17). Les seules éditions manquantes pour ces deux-là sont 1930 (Allemagne), 1934 (Brésil), 1938 (Allemagne), 1950 (Allemagne), 1966 (Brésil), 1990 (Brésil) et 2018 (Allemagne).

On remarquera qu’entre l’Uruguay et l’Espagne, pourtant titrés tous les deux, se sont intercalés la Russie (qui hérite des cinq présences de l’URSS), la Suède (finaliste en 1958 et troisième en 1994) et les Pays-Bas (trois fois finalistes en 1974, 1978 et 2010).

PNG - 38.3 ko

Les neuf présences de la France dans le top 8 (en 15 participations) sont une affaire récente : jusqu’en 1978, en onze éditions, les Bleus n’avaient atteint ce niveau qu’à trois reprises (1930, 1938 et 1958). Depuis 1982, sur les dix dernières Coupes du monde, ils l’ont atteint six fois, en huit participations (ils n’étaient pas qualifiés en 1990 et 1994).

On constatera aussi que l’hégémonie Europe/Amériques reste écrasante : sur 168 places possibles (21x8) dans le top 8, ils en ont laissé que 5 au reste du monde : trois pour l’Afrique (Cameroun 1990, Sénégal 2002, Ghana 2010) et deux pour l’Asie (Corée du Nord 1966, Corée du Sud 2002). Une misère.

Uruguay-Ghana 2010
Uruguay-Ghana 2010

L’élargissement du format n’a pas profité à l’Afrique et à l’Asie

L’élargissement du format de la compétition de 16 à 24 (en 1982) puis à 32 (en 1998) n’a donc pas profité aux confédérations africaines et asiatiques, dont le nombre de places a pourtant significativement augmenté (cinq chacun désormais).

Avec 14 places sur 32 (au lieu de 9 ou 10 sur 16 jusqu’en 1978), les sélections européennes restent toujours aussi dominatrices, même si cette domination est répartie. Sur les 6 dernières éditions (formule à 32), aucun Européen n’a fait un sans-faute : l’Allemagne est absente du top 8 cette année, la France en a manqué deux (2002 et 2010), l’Angleterre et les Pays-Bas trois, l’Italie et l’Espagne quatre, le Portugal cinq !

L’Amérique du Sud représente le reste du monde en quart de finale

Les Sud-Américains, qui ont en moyenne 5 représentants (contre 3 ou 4 dans la formule à 16), occupent presque toujours les places restantes en quart de finale, essentiellement le Brésil (six fois sur six depuis 1998) et l’Argentine (quatre fois). L’Uruguay, La Colombie, et le Paraguay se partagent les restes.

Brésil-Mexique 2018
Brésil-Mexique 2018

Un mot sur les sélections d’Amérique centrale et du Nord (Concacaf), que j’ai regroupées plus haut avec les sud-américaines : avec le Mexique, les Etats-Unis (deux présences chacun dans le top 8), le Costa-Rica et Cuba, elles font aussi bien que l’Asie et l’Afrique réunies. Comme l’édition 2026 sera organisée conjointement par les Etats-Unis, le Mexique et le Canada, il est possible qu’au moins une des trois atteigne alors les quarts de finale.

Le tableau des 42 sélections ayant terminé dans le top 8 depuis 1930

Avec un double clic sur une année, vous pouvez faire remonter en début de liste les huit meilleures équipes de cette édition. Pour faciliter la lecture, les années sont reportées également en bas de tableau.

équipes part. 18 14 10 06 02 98 94 90 86 82 78 74 70 66 62 58 54 50 38 34 30
Brésil 18 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Allemagne 17 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Angleterre 11 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Italie 10 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Argentine 10 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1
France 9 1 1 1 1 1 1 1 1 1
Suède 7 1 1 1 1 1 1 1
Uruguay 7 1 1 1 1 1 1 1
Russie 6 1 1 1 1 1 1
Pays-Bas 6 1 1 1 1 1 1
Espagne 6 1 1 1 1 1 1
Yougos. 7 1 1 1 1 1 1 1
Hongrie 5 1 1 1 1 1
Tchécos. 4 1 1 1 1
Autriche 4 1 1 1 1
Belgique 3 1 1 1
Pologne 3 1 1 1
Suisse 3 1 1 1
Mexique 2 1 1
Pérou 2 1 1
Chili 3 1 1 1
Croatie 2 1 1
Portugal 2 1 1
Irlande N. 1 1
Ghana 1 1
Sénégal 1 1
Cameroun 1 1
Colombie 1 1
Costa Rica 1 1
Paraguay 1 1
Etats-Unis 2 1 1
Cuba 1 1
Corée du S. 1 1
Corée du N. 1 1
Ukraine 1 1
Turquie 1 1
Danemark 1 1
Roumanie 2 1 1
Bulgarie 1 1
Irlande 1 1
RDA 1 1
Galles 1 1
équipes part. 18 14 10 06 02 98 94 90 86 82 78 74 70 66 62 58 54 50 38 34 30

Rencontres et dédicaces

Retrouvez l'agenda des auteurs du Dico des Bleus dans toute la France

Derniers livres parus

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité