Pourquoi Chroniques bleues est sur Tipeee

Publié le 19 septembre 2017

Vous pouvez désormais devenir micro-mécène du site via la plateforme Tipeee. Pour 1, 2 ou 5 euros par mois, vous soutiendrez ainsi Chroniques bleues et lui permettrez de se développer. Mais ce n’est pas obligatoire, bien entendu.

Le point de départ, c’est un article de Neil Jomunsi sur son site Page 42 [1]. L’auteur de SF se demandait pourquoi si peu d’auteurs étaient présents sur la plateforme de micro-mécénat française Tipeee. A la différence de Ulule (ou KissKissBankBank, ou d’autres) qui organise du financement participatif sur un projet, avec une somme minimale et une échéance définie, Tipeee permet aux internautes de contribuer financièrement à la production de contenus sur la durée. Un peu comme un abonnement (le paiement se fait au mois), mais avec la possibilité d’arrêter dès qu’on le souhaite.

Initialement, la cible de Tipeee était surtout les vidéastes et les YouTubeurs, comme par exemple Usul avec ses chroniques Mes chers contemporains ou Bruce (e-penser). Ces deux-là sont un peu les stars maison, avec respectivement 11 082 euros par épisode et 3247 euros par mois. De quoi s’arrêter de travailler pour vivre de sa passion, largement.

Bien entendu, comme dans l’édition, il faut être prudent avec l’effet tête de gondole. Sur les 10 600 créateurs inscrits sur Tipee, la plupart ne gagne que quelques dizaines d’euros par mois. Mais l’objectif n’est pas de faire de Chroniques bleues une rente de situation : c’est avant tout de couvrir les frais de fonctionnement du site, à savoir l’hébergement, le nom de domaine et les licences des logiciels.

Une fois ces frais couverts, il sera possible de voir plus loin, en investissant dans des abonnements de revues papier ou en ligne, de services de données statistiques, ou en achetant des livres neufs ou d’occasion.

Et si les rentrées sont plus importantes que prévu, je pourrai utiliser le surplus pour provisionner de quoi payer un développeur web pour synchroniser ma base de données locale et les tableaux du site, ce qui me ferait gagner un temps considérable dans les heures qui suivent chaque match des Bleus.

J’ai volontairement fixé trois montants très bas pour vos contributions mensuelles, à savoir 1, 2 ou 5 euros. L’objectif n’étant pas de trouver des mécènes fortunés en quête de niche fiscale [2] mais d’avoir un grand nombre de contributeurs avec un très petit montant.

Comme Tipeee demande aux auteurs de proposer des contreparties, j’ai avancé l’idée d’une lettre d’infos bimensuelle contenant des nouvelles du site et une revue de presse du web, et la possibilité pour les contributeurs de proposer des sujets chaque mois (et de voir leur nom cité si le sujet est publié). Mais ce n’est pas l’essentiel.

Est-ce que ça marchera ? Impossible de le savoir. Comme je n’avais aucune idée, en lançant Chroniques bleues il y a un peu plus de sept ans, de l’intérêt que susciterait un site consacré à l’équipe de France. Comme je ne savais pas, fin 2015 en me lançant dans l’aventure du Dico des Bleus, s’il allait être édité.

On verra bien. Si les contributeurs ne sont pas au rendez-vous, je continuerai mon travail en refusant systématiquement les offres d’insertion publicitaire. Dans le cas contraire, c’est avec une motivation décuplée que je ferai le maximum pour mériter la confiance que vous m’accordez.

[2Ceci dit, Kylian, si tes 18 millions d’euros annuels t’encombrent, ne te gêne surtout pas : un cent millième du total serait largement suffisant.

A paraître le 2 novembre

Dernier livre paru

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité