Bleu de presse #6

Publié le 10 juin 2020, mis à jour le 23 juin 2020 - Hugo Colombari

Roberto Carlos enroule, Just Fontaine et Olivier Giroud triplent, Robert Pirès relate, Luis Fernandez candidate et Noël Le Graët interroge : c’est votre revue de presse hebdomadaire de l’équipe de France, du 3 au 9 juin.

Cette semaine, l’actualité du football français a encore une fois été moins sportive que politique. Au énième épisode du feuilleton de la remise en cause de l’arrêt des championnats se sont ajoutées les ambitions de Luis Fernandez d’intégrer la Fédération Française de Football. Dans L’Équipe du 5 juin le champion d’Europe 1984 a en effet annoncé son ambition de présenter une liste aux prochaines élections pour la présidence de la Fédération en mars 2021. Sans vouloir lui-même en devenir président, Luis Fernandez souhaite que les anciens internationaux français des générations 84 et 98 intègrent la direction du football français.

J’ai beaucoup échangé avec les champions d’Europe 84 et les champions du monde 98. Et j’en suis arrivé à la conclusion qu’il nous faut participer à la reconstruction. Il faut réorganiser la maison du football français, qui est en mauvais état. (…) On ne veut pas le pouvoir pour le pouvoir, mais on peut apporter notre regard et notre expérience.

Luis Fernandez avec Bernard Lions dans L’Équipe, n°24053, 5 juin 2020, pp. 2-3
JPEG - 117.1 ko

L’ancien milieu défensif des Bleus s’est également exprimé sur cette candidature dans l’émission « On refait le match » diffusée sur RTL le 6 juin. Malgré de longues minutes à défendre son projet, ce dernier semble confus et sans réel programme pour refonder le football français. Jérôme Latta, rédacteur pour Les Cahiers du football et Le Monde, a d’ailleurs questionné la légitimé que confère le statut d’ancien grand joueur pour occuper des postes de dirigeants dans le monde du football, puisqu’il s’agit du principal argument de Luis Fernandez.

L’ère Le Graët

Président de la FFF depuis 2011, Noël Le Graët a réagi à cette annonce de Fernandez, saluant le fait qu’il y ait des candidats pour les prochaines élections de la Fédération. Il ne partage cependant pas l’avis selon lequel les anciens internationaux seraient exclus de la FFF, soulignant la présence de plusieurs d’entre eux au sein du comité exécutif, tel que Marc Keller ou Laura Georges.

Si Luis Fernandez a clairement affiché son intention de porter une liste aux prochaines élections de la Fédération, la candidature de Noël Le Graët à sa propre réélection est incertaine, notamment du fait de problèmes de santé. François Verdenet signe un papier pour L’Équipe dans lequel il évoque les intentions de Noël Le Graët concernant le prochain mandat de la présidence de la Fédération. Un des scénarios évoqués serait une réélection afin de réserver le poste à Didier Deschamps après la Coupe du monde 2022. Mais dans le cas de figure où Le Graët ne se porterait pas candidat en 2021, il désignerait très certainement un successeur dont il soutiendrait la campagne.

JPEG - 108.2 ko
François Verdenet, « Le Graët brouille les pistes » dans L’Équipe, n°24053, 5 juin 2020, p. 4


La pyrotechnie, c’est des bougies

Alors que le gouvernement vient d’ouvrir la porte à une utilisation légale et encadrée des fumigènes dans les stades de football, l’équipe de France fête quant à elle ses anniversaires en soufflant des bougies. Bien que le premier match de l’équipe de France ait été joué le 1er mai 1904, c’est le 6 juin 2004 qu’a été fêté son centenaire, à l’occasion d’un match amical contre l’Ukraine (1-0). Près de 200 anciens internationaux s’étaient alors retrouvés à Clairefontaine. Le 6 juin était donc la date anniversaire d’un anniversaire. Un événement raconté par Philippe Mayen sur le site de la FFF.

JPEG - 1.7 Mo
Michel Platini, Raymond Kopa et Aimé Jacquet au centenaire de l’équipe de France (photo FFF/FeP)


Le 3 juin, le coup-franc de Roberto Carlos inscrit face aux Bleus en match d’ouverture du Tournoi de France 1997 (1-1) fêtait quant à lui ses 23 ans. Souvent considéré comme défiant les lois de la physique, ce coup-franc certes somptueux n’a rien de magique puisqu’il est l’illustration parfaite de l’effet Magnus comme l’explique Christophe Clanet, directeur de recherche au CNRS, à So Foot.

Le 8 juin 1958, l’équipe de France débutait sa Coupe du monde en Suède par une victoire 7 buts à 3 face au Paraguay, dont un triplé de Just Fontaine. Si le mondial suédois représente la première grande performance des Bleus dans une compétition internationale (troisième place), l’histoire de la Coupe du monde a aussi été marquée par l’équipe de France et son attaquant vedette, Just Fontaine, qui a inscrit 13 buts durant la compétition, signant un record jamais égalé.

Giroud héritier des champions d’Europe

Toujours contre le Paraguay mais 59 ans plus tard, soit le 2 juin 2017, Olivier Giroud inscrivait le dernier triplé en date de l’équipe de France. Il s’agissait surtout du premier depuis 17 ans et celui marqué par David Trezeguet en août 2000 contre une sélection FIFA quelques semaines après le sacre de Rotterdam.

L’Euro 2000 n’a pas vu de triplé tricolore mais a laissé bien des souvenirs aux acteurs de ce doublé historique Coupe du monde – Championnat d’Europe. Interviewé par Guillaume Bigot pour la FFF, Robert Pirès est revenu sur son Euro 2000 et notamment sur la finale, qu’il débute sur le banc des remplaçants.

Je ne sais pas ce qu’il se passe, Lemerre décide de me faire rentrer à la 87e. Je me suis dit que ça ne servait à rien. Le seul qui y croyait quand je suis rentré sur le terrain, c’était Didier Deschamps.


Si en 2000 l’équipe de France sort victorieuse de l’Euro, son entrée dans la Coupe du monde 2002 est toute autre. En effet le Sénégal bat les Bleus 1-0 pour le tout premier match de Coupe du monde de son histoire. Il s’agit de la seule confrontation entre les deux équipes. Cependant, plusieurs anciens internationaux sénégalais ont confié à l’APS (Agence de Presse Sénégalaise) leur volonté d’organiser un remake du match de 2002 au cours d’une rencontre opposant les joueurs de l’époque mais également un match amical contre l’équipe de France, championne du monde en titre, comme il y a 18 ans.

Embed from Getty Images
Papa Bouba Diop, unique buteur du match d’ouverture de la Coupe du monde 2002 face à la France


Dernier livre paru

Sites partenaires


Trophée virtuel spécial Euro


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


273 matchs des Bleus en intégralité