Aimé Jacquet

Aimé Jacquet restera dans l’histoire comme le sélectionneur des champions du monde 1998, au terme d’une compétition où il avait été constamment décrié par les médias. Né né le 27 novembre 1941 à Sail-sous-Couzan, il fait l’essentiel de sa carrière de joueur à Saint-Etienne (jusqu’en 1973) avant de rejoindre Lyon, où il débute son parcours d’entraîneur. Il prend la succession de Gérard Houllier à la tête de l’équipe de France fin 1993 et construit une équipe à la solidité défensive exemplaire, et ne perd que trois matches sur 53 dirigés jusqu’en 1998.

Ce que l’on retiendra des sélectionneurs

Publié le 11 juillet 2010 - Bruno Colombari

De Michel Hidalgo à Raymond Domenech, les huit derniers sélectionneurs ont dirigé des matches inoubliables par leur qualité technique, leur intensité dramatique ou leur caractère imprévisible. Petite rétrospective en vidéo de huit moments de bonheur.

Domenech, un bilan comparé

Publié le 3 octobre 2010 - Bruno Colombari

Avec 79 matches dirigés, Raymond Domenech est désormais le sélectionneur le plus capé de l’histoire de l’équipe de France. Mais que vaut son bilan par rapport à celui de ses prédécesseurs ? A-t-il fait mieux qu’Hidalgo, Lemerre ou Jacquet ?

Les bleus des Bleus, un destin aléatoire

Publié le 13 août 2010 - Bruno Colombari

Mercredi à Oslo, huit joueurs ont porté leur premier maillot bleu le jour des débuts de Laurent Blanc. Entre 1969 et 2004, ils sont 29 à en avoir fait autant. Que sont-ils devenus ? Cette sélection inaugurale a-t-elle lancé une série ou est-elle restée sans lendemain ?

M’Vila dans le club des moins de 21 ans

Publié le 25 août 2010 - Bruno Colombari

Quel est le point commun entre Yann Mvila, Karim Benzema, Thierry Henry, Patrick Vieira, Dominique Rocheteau ou Michel Platini ? Tous ont été internationaux avant leurs 21 ans. Petite revue d’effectifs sur les quarante dernières années.

Ainsi finissent les sélectionneurs

Publié le 30 juin 2012 - Bruno Colombari

Laurent Blanc a donc annoncé son intention de quitter l’équipe de France au terme de son contrat de deux ans. Retour sur les vrais et faux départs des huit précédents sélectionneurs.

Série, fais-moi peur

Publié le 17 novembre 2010 - Bruno Colombari

On l’oublie souvent, mais les Bleus ont acquis depuis un peu plus de vingt ans une réelle solidité défensive. Le point faible de la sélection, qui aura coûté cher lors de la Coupe du monde en Espagne (douze buts encaissés en sept matches) est devenu son point fort, quels que soient les passages à vide traversés depuis.

SOUTENEZ LE SITE

Si vous appréciez les contenus de Chroniques bleues, vous pouvez apporter votre contribution, à partir de un euro.

En savoir plus

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee