Didier Deschamps : les records à battre

Publié le 8 août 2012, mis à jour le 18 décembre 2012

Lui-même recordman du nombre de capitanat (54 sur 103 capes), premier international français à avoir atteint puis dépassé les cent sélections, Didier Deschamps sera-t-il aussi prolifique sur le banc des Bleus ? Petit tour d’horizon des records à battre.

Nombre de matches dirigés : 79 (Domenech)

Longtemps propriété de Michel Hidalgo, le record de matches pour un sélectionneur unique (depuis 1964) a été battu par Raymond Domenech en juin 2010 (79 contre 75). Hidalgo détient toutefois toujours le record de longévité, à savoir huit ans et trois mois. Autrement dit, pour faire mieux Didier Deschamps devrait être encore en poste en novembre... 2020.

Série d’invincibilité : 30 (1994-1996)

Laurent Blanc s’est sérieusement rapproché du record détenu par Aimé Jacquet depuis seize ans, mais les deux défaites face à la Suède et l’Espagne à l’Euro ont bloqué le compteur à 23 matches consécutifs sans défaite. C’est la deuxième meilleure série de l’histoire des Bleus, devant celle de Jacques Santini (2003-2004, 21 marches). On voit mal comment Didier Deschamps pourrait embrayer une telle série avant le milieu de l’année prochaine, compte tenu des cinq gros matches à venir (Uruguay, Espagne, Italie, Allemagne et encore Espagne) d’ici mars 2013.

JPEG - 25.7 ko

Victoires consécutives : 14 (2003-2004)

Celle-là aussi sera très difficile à battre, ou alors entre la coupe du monde 2014 et l’Euro 2016 où les Bleus ne disputeront que des rencontres amicales. La longue série d’invincibilité de Laurent Blanc n’abrite que deux miniséries de six puis quatre victoires de rang. Depuis les douze matches gagnés de 1984, les meilleures séries remontent à 1995-96 (10) et 1990-91 (9). Deschamps a connu les deux en tant que joueur.

Meilleure année : 1984 (12 victoires en 12 matches)

Comment faire mieux que le super grand chelem réalisé par la bande à Platini l’année de l’Euro ? Deschamps était sur le terrain sous les ordres de Platoche en 1991 quand les Bleus ont gagné tous leurs matches en 1991, mais cette année-là il n’y en avait que six (avec certes deux victoires contre l’Espagne, un bon souvenir). Pour 2012 bien sûr c’est fichu, même si on y a cru jusqu’au 11 juin. Pourquoi pas 2013 ? Il faudra toutefois battre l’Allemagne en février et l’Espagne en mars, mais le reste de l’année s’annonce plus facile.

JPEG - 59.4 ko

Bilan en compétition : 15 victoires sur 17 matches (Santini)

Si Didier Deschamps fait mieux, ça voudra dire que les Bleus auront fait un parcours quasi-parfait en qualifications et qu’ils seront allés au bout lors du Mondial brésilien. Autant dire que ce n’est pas gagné. Rappelons toutefois que si Santini n’a perdu qu’une rencontre, c’était un quart de finale d’Euro contre la Grèce...

Nombre de joueurs utilisés : 89 (Michel Hidalgo)

Pour battre ce record, Didier Deschamps devrait diriger environ 80 matches des Bleus et faire un mandat de la durée de celui de Raymond Domenech, à savoir six ans, ce qui nous mène à la coupe du monde 2018 en Russie. Et encore, avec une telle durée, Domenech n’avait appelé que 69 joueurs. De plus, Laurent Blanc ayant appelé 46 internationaux en deux ans, dont beaucoup de jeunes, il n’est pas certain que Didier Deschamps convoque de nombreux nouveaux joueurs.

JPEG - 37.6 ko

Nombre de nouveaux joueurs appelés : 64 (Michel Hidalgo)

Le sélectionneur des champions d’Europe 1984 a convoqué presque suffisamment de nouveaux joueurs pour former six équipes différentes. C’est considérable, surtout si on compare avec les autres sélectionneurs : 72% de nouveaux, comme Stefan Kovacs, et beaucoup plus que Domenech et Jacquet (59%), alors que Laurent Blanc n’en a appelé que 46%.

A paraître le 25 octobre

Dernier livre paru

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité