Jour de match 849 : Turquie-France

Publié le 8 juin 2019

Le 8 juin, les Bleus gagnent toujours et marquent beaucoup, la Turquie comme porte-bonheur, Pavard chasse Pedretti et Mbappé talonne Deschamps, Griezmann vise la passe de quatre.

GIF - 3.6 ko

C’est le code-barre de Turquie-France :

849e match depuis 1904 (418 victoires, 177 nuls et 253 défaites ; 1502 buts marqués, 1186 encaissés)

343e en compétition (194 victoires, 72 nuls et 76 défaites ; 658 buts marqués, 344 buts encaissés)

306e à l’extérieur (115 victoires, 69 nuls, 121 défaites, 458 buts marqués, 531 buts encaissés)

5e match contre la Turquie (4 victoires ; 12 buts marqués, 2 buts encaissés)

1er match à Konya (178e destination)

Jouer un 8 juin

Trois rencontres seulement ont eu lieu à une période pourtant propice aux débuts de phases finales d’Euro ou de Coupe du monde. On y trouve un seul match dans cette catégorie, en 1958 contre le Paraguay avec un festival offensif qui ouvrait le mondial suédois des joueurs d’Albert Batteux. Les deux autres sont des amicaux avec une victoire en Suisse et un carton contre la Jamaïque juste avant la Coupe du monde au Brésil. Trois matchs, trois victoires, 17 buts marqués : si la tradition est respectée, il devrait y avoir du spectacle à Konya.

Suisse (1947) à Lausanne - 2-1 - Amical
Paraguay (1958) à Norrköping - 7-3 - CM
Jamaïque (2014) à Lille - 8-0 - Amical

Les adversaires porte-bonheur

La Turquie fait partie de ces sélections contre lesquelles les Bleus ont toujours gagné. Si l’on se limite à celles rencontrées au moins trois fois, il y a :
 la Finlande (8 victoires)
 les Féroé (6)
 l’Arménie (5)
 la Lituanie (4)
 la Turquie (4)
 Andorre (3)
 la Slovénie (3)

Le Koweït et Malte ont été battus deux fois sur deux, et quinze autres sélections ont perdu le seul match qu’elles ont disputé contre l’équipe de France.

Curieusement, on ne trouve que des sélections européennes. La particularité de la Turquie, c’est de n’avoir jamais croisé la route des Bleus en phase qualificative d’Euro ou de Coupe du monde avant 2019.

Les séries à surveiller

 Antoine Griezmann a marqué lors de chacun des trois derniers matchs. S’il récidive à Konya, il battra sa meilleure série qui date de l’Euro 2016 (doublé contre l’Irlande, but face à l’Islande et doublé contre l’Allemagne). Il égalerait le quatuor Trezeguet, Piantoni, Vaast, Jean Nicolas et Maës.

Lire l’article Buteurs en série (2) : les métronomes

 L’équipe de France reste sur quatre victoires consécutives depuis novembre 2018. Depuis 2012, elle a fait mieux deux fois : entre septembre et novembre 2015 (5) et entre mars et juin 2016 (6). Elle pourrait battre ce total en septembre si elle gagne ses deux derniers matchs de juin.
 S’il joue, Kylian Mbappé égalera le total de 30 matchs consécutifs de Didier Deschamps (en tant que joueur) entre septembre 1990 et mars 1994. Rappelons que le record du genre, 44, est détenu par Patrick Vieira depuis octobre 2002.

Lire l’article Les assidus : ils n’en manquent pas une !

 S’il joue et ne perd pas, Benjamin Pavard fera aussi bien que Benoît Pedretti, qui est le joueur le plus capé à ne compter qu’une seule défaite (en 22 sélections).

Les buteurs contre la Turquie

Les douze buts français inscrits lors des quatre France-Turquie de l’histoire l’ont été par dix joueurs différents : seuls Robert Pirès (1996 et 2003) et Sylvain Wiltord (2000 et 2003) ont marqué deux fois contre cet adversaire. Les huit autres sont Laurent Blanc, Reynald Pedros, Youri Djorkaeff, David Trezeguet, Johan Micoud, Laurent Robert, Thierry Henry et Karim Benzema.

 1996 : Blanc, Pedros, Djorkaeff, Pirès
 2000 : Trezeguet, Wiltord, Micoud, Robert
 2003 : Henry, Pirès, Wiltord
 2009 : Benzema (pen)

Derniers livres parus

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


273 matchs des Bleus en intégralité