Vétérans : qui sont les joueurs de plus de 35 ans en équipe de France ?

Publié le 14 octobre 2023 - Bruno Colombari

Ils sont quinze à avoir joué en équipe de France au-delà de 35 ans, c’est-à-dire la catégorie vétéran en football amateur. Olivier Giroud vient même de rejoindre Bernard Lama, Steve Mandanda et Larbi Ben Barek dans le cercle très fermé des plus de 37 ans. En voici la liste.

Mise à jour d’un article initialement paru en avril 2023.
4 minutes de lecture

Ils sont quinze à avoir le statut de vétéran en équipe de France, c’est-à-dire à avoir porté le maillot bleu au-delà de leurs 35 ans.

Parmi eux, il y a Larbi Ben Barek dont la date de naissance (l’année plutôt) est sujette à caution : c’est 1917 ou 1914. Si la première est plus probable, il aura connu sa dernière sélection, en octobre 1954, à 37 ans et 123 jours. Dans ce cas, c’est Steve Mandanda qui est le plus âgé en Bleu, avec 37 ans et 247 jours le 30 novembre 2022 contre la Tunisie. Vient ensuite un autre gardien, Bernard Lama, qui a quitté l’équipe de France à 37 ans et 148 jours le 2 septembre 2000, deux mois pile après avoir été champion d’Europe, et donc à ce jour l’international titré le plus âgé.


 

Larbi Ben Barek complète le podium, mais il est désormais talonné par le quatrième international français en activité au-delà de 37 ans : c’est Olivier Giroud, né le 30 septembre 1986 et qui a disputé contre les Pays-Bas le 13 octobre 2023 non seulement son 126e match en sélection, mais aussi son

et devance trois joueurs de plus de 36 ans : Olivier Giroud, toujours en activité et qui a joué son 124ème match à 36 ans et 342 jours à Paris contre l’Irlande (il est aussi le buteur le plus âgé en sélection, le seul à avoir marqué après ses 36 ans, lors de la Coupe du monde, et plutôt quatre fois qu’une), l’ex-international autrichien Gusti Jordan, appelé pour la dernière fois le 6 décembre 1945 à 36 ans et 288 jours, et Lilian Thuram, qui avait 36 ans et 164 jours lors de sa dernière cape contre les Pays-Bas en juin 2008.

Barthez et Lloris, une séance de tirs au but en finale de la Coupe du monde pour finir

Entre 35 et 36 ans, ils sont sept, dont Hugo Lloris (35 ans et 357 jours lors de la finale de la Coupe du monde 2022 contre l’Argentine), Roger Marche (35 ans et 287 jours en décembre 1959), Marcel Desailly 35 ans et 284 jours en juin 2004 face à la Croatie), Patrice Evra (35 ans et 180 jours en novembre 2016), Grégory Coupet (35 ans et 169 jours en juin 2008) ; Claude Makelele (35 ans et 120 jours en juin 2008), Julien Darui (35 ans et 85 jours en mai 1951), Robert Jonquet (35 ans et 67 jours en juillet 1960) et enfin Fabien Barthez (35 ans et 11 jours en juillet 2006), lui aussi en finale de Coupe du monde, comme Lloris, et avec le brassard de capitaine.


 

A noter que sur ces 15 vétérans, trois ont fini quasiment en même temps, à l’Euro 2008 : Thuram contre les Pays-Bas le 13 juin (1-4), Coupet et Makelele face à l’Italie le 17 (0-2). Marcel Desailly a quitté aussi les Bleus lors d’un Euro, en 2004, tout comme Robert Jonquet en 1960. Avec Lloris et Mandanda (Coupe du monde 2022) et Barthez (2006), voilà 8 des 15 vétérans qui ont terminé leur carrière internationale sur une phase finale, sans jamais la gagner d’ailleurs.

Ben Barek remplacé sur blessure, Marche remplaçant et buteur

Jordan et Ben Barek ont terminé pour leur part sur un match amical, dans des circonstances bien différentes. Jordan encaissa une lourde défaite, 1-4 contre l’Autriche à Vienne après un voyage interminable avec une escale imprévue à Munich en raison du brouillard, à une époque où les déplacements en avion (militaire en l’occurrence) étaient périlleux. Ben Barek, qui n’avait plus été sélectionné depuis 1948, a été rappelé suite à une prestation brillante avec une équipe d’Afrique du Nord. Mais contre l’Allemagne championne du monde à Hanovre, il n’a tenu que 27 minutes avant d’être remplacé par Jacques Foix, auteur d’un doublé (3-1).

Roger Marche a fini lui aussi sur un match amical, contre l’Espagne en décembre 1959, match ajouté au calendrier pour collecter des fonds en faveur des victimes de la catastrophe de Fréjus. Marche était remplaçant, mais la blessure précoce de Raymond Kaelbel lui a offert l’occasion d’une 63e et dernière sélection (un record qui tiendra 24 ans). Et dans un match complètement débridé, alors que le public lui réclame un but, voilà le défenseur chauve qui tente et réussit un lob improbable sur le gardien Antonio Ramallets. C’est ce qui s’appelle une fin triomphale, même si les Espagnols poussèrent pour égaliser (4-3).

Darui écarté sur un référendum de vestiaire, Lama sur un hommage groupé

Fin plus triste pour Julien Darui. Rappelé au printemps 1951 après trois ans sans sélection, il ne fait pas une prestation brillante à Belfast contre l’Irlande du Nord, où il encaisse un but évitable qui permet aux locaux d’égaliser en fin de match (2-2). Et c’est la délégation française qui décida, à la demande du sélectionneur Gaston Barreau (pas très courageux pour le coup) d’évincer Darui au profit de Stéphane Dakowski pour le match suivant, quatre jours plus tard à Glasgow contre l’Ecosse.

Bernard Lama, qui venait d’être titré champion d’Europe à Rotterdam deux mois plus tôt (le seul vétéran à avoir gagné quelque chose en équipe de France) a été peu élégamment poussé vers la sortie en septembre 2000 à l’occasion du retour des Bleus à Saint-Denis (ils avaient joué un amical contre une sélection de la FIFA en août à Marseille). Il était prévu pour l’occasion de saluer les départs de Didier Deschamps et Laurent Blanc, qui avaient annoncé leur retraite internationale après l’Euro, mais Lama souhaitait continuer. Il aura été le troisième honoré par un bouquet de fleurs, et a fini son parcours en Bleu par un but marqué par Michael Owen à quatre minutes de la fin (1-1). Quand ça ne veut pas…


 

Enfin, Patrice Evra, auteur d’un Euro plutôt correct, a été rappelé pour la 81e et dernière fois en novembre 2016 contre la Suède à Saint-Denis, en qualifications pour la Coupe du monde 2018 (2-1). C’est le seul vétéran, à ce jour, à avoir connu sa dernière cape pour un match de compétition hors phase finale. Il sera peut-être rejoint par Olivier Giroud si ce dernier ne va pas jusqu’à l’Euro 2024 : d’ici la fin 2023, les Bleus ont encore trois matchs de qualification à disputer, et un amical.

Lilian Thuram et Olivier Giroud ont le plus joué

En nombre de matchs joués au-delà de 35 ans, Thuram (16) a été rejoint par Giroud, qui devrait le dépasser bientôt. Mais Giroud est déjà celui qui en a gagné la plus grande partie (14 victoires, un nul et une défaite), alors que Desailly, Barthez, Ben Barek et Darui n’en ont perdu aucun. Enfin, seuls Marche et Giroud ont trouvé le chemin des filets après leur 35e anniversaire, mais si le défenseur chauve n’a marqué qu’une fois, l’avant-centre barbu a score à 8 reprises.

#Joueurâge finné ledate finJ 35+GNPTps jeu 35+Sel
1 Steve Mandanda 37 ans et 247 jours 28/03/1985 30/11/2022 3 1 0 2 225 35
2 Bernard Lama 37 ans et 148 jours 07/04/1963 02/09/2000 9 4 4 1 810 44
3 Larbi Ben Barek* 37 ans et 123 jours 15/06/1917 16/10/1954 1 1 0 0 27 17
4 Olivier Giroud 37 ans et 13 jours 30/09/1986 13/10/2023 16 14 1 1 916 126
5 Auguste Jordan 36 ans et 288 jours 21/02/1909 06/12/1945 3 0 1 2 270 16
6 Lilian Thuram 36 ans et 164 jours 01/01/1972 13/06/2008 16 9 4 3 1324 142
7 Hugo Lloris 35 ans et 357 jours 26/12/1986 18/12/2022 9 6 2 1 840 145
8 Roger Marche 35 ans et 287 jours 05/03/1924 17/12/1959 4 3 0 1 337 63
9 Marcel Desailly 35 ans et 284 jours 07/09/1968 17/06/2004 6 3 3 0 474 116
10 Patrice Evra 35 ans et 180 jours 15/05/1981 11/11/2016 10 8 1 1 923 81
11 Grégory Coupet 35 ans et 169 jours 31/12/1972 17/06/2008 7 2 2 3 630 34
12 Claude Makelele 35 ans et 120 jours 18/02/1973 17/06/2008 6 2 2 2 495 71
13 Julien Darui 35 ans et 85 jours 16/02/1916 12/05/1951 1 0 1 0 90 25
14 Robert Jonquet 35 ans et 67 jours 03/05/1925 09/07/1960 1 0 0 1 90 58
15 Fabien Barthez 35 ans et 11 jours 28/06/1971 09/07/2006 3 2 1 0 300 87

pour finir...

A l’étranger, des joueurs bien plus âgés

A l’étranger, bien entendu, de nombreux joueurs ont été internationaux après 35 ans, voire même après 40, comme l’Anglais Stanley Matthews (42 ans et 1 mois, après avoir obtenu le premier Ballon d’Or de l’histoire à 41 ans), l’Italien Dino Zoff (le champion du monde le plus âgé, 40 ans et 4 mois en juillet 1982) ou plus récemment le Camerounais Roger Milla (42 ans et 1 mois en 1994, plus vieux buteur en Coupe du monde), l’Egyptien Essam el-Hadary (45 ans et 3 mois en 2018, plus vieux joueur en Coupe du monde) et le Suédois Zlatan Ibrahimovic (41 ans et 5 mois en 2023 contre la Belgique).

Documents joints

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.