En attendant le monde (7) : les Bleus sélectionneurs à l’étranger

Publié le 28 février 2018, mis à jour le 1er mars 2018

De Rachid Mekhloufi à Alain Giresse en passant par Jean Vincent, Luis Fernandez ou Jean-Marc Guillou, ils sont une trentaine à avoir dirigé une équipe nationale après avoir joué en Bleu. Le baroudeur en chef, c’est de loin Henri Michel.

On dit souvent que le record de matches dirigés pour un sélectionneur français est détenu (encore pour quelques semaines) par Raymond Domenech, avec 79 rencontres. C’est faux. Claude Le Roy, qui n’a jamais joué en équipe de France et ne l’a jamais dirigé, en est à 263 matchs en tant que sélectionneur. Depuis 1985, il sillonne l’Afrique, du Cameroun au Togo en passant par le Sénégal, le Congo ou le Ghana, sans même parler de quelques escapades par la Malaisie, Oman et la Syrie.

JPEG - 56.7 ko
Claude Le Roy

On pourrait aussi évoquer Hervé Renard, l’actuel coach du Maroc (115 sélections depuis 2008 avec auparavant la Zambie, l’Angola et la Côte d’Ivoire) ou Bruno Metsu (114 entre 2001 et 2011 avec le Sénégal, les Emirats et le Qatar) ou encore Philippe Troussier (109 entre 1993 et 2005 avec la Côte d’Ivoire, le Nigéria, le Burkina, l’Afrique du Sud, le Japon, le Qatar et le Maroc).

JPEG - 91.3 ko
Bruno Metsu

Mais on ne parle ici que d’anciens joueurs de l’équipe de France ayant entraîné une sélection étrangère. Dans le lot, ils sont trois à l’avoir fait après avoir été sélectionneur des Bleus : c’est le cas de Just Fontaine (deux matchs de l’équipe de France dirigés en 1967), d’Henri Michel (36 entre 1984 et 1988) et de Roger Lemerre (53 entre 1998 et 2002).

De cette liste, trois noms se détachent : Lemerre et Michel déjà cités, accompagnés d’Alain Giresse. Lui n’a jamais dirigé les Bleus, même s’il a été pressenti à l’été 2002 pour succéder à Roger Lemerre [1]

Roger Lemerre : Tunisie et Maroc

JPEG - 76 ko

Roger Lemerre, donc, aura connu une carrière très tardive de sélectionneur national, puisqu’il a été nommé à la tête de l’équipe de France à 57 ans, et qu’à son départ, à l’été 2002, il semble plus près de la retraite (61 ans) que d’un nouveau départ. C’est pourtant à ce moment-là qu’il dirige pendant six ans la sélection tunisienne (jusqu’en 2008) soit 73 matchs, puis plus brièvement le Maroc en 2008-2009 (9 matchs). Son bilan avec les Aigles de Carthage est très bon (16 défaites seulement). Il dispute trois CAN et en gagne une (en 2004) et participe à la Coupe du monde 2006 (éliminé au premier tour).

Avec 82 matchs dirigés, il fait mieux qu’avec l’équipe de France (53). Il est également le seul sélectionneur français à compter deux titres continentaux différents (l’Euro 2000 et la CAN 2004, auxquels on peut ajouter la Coupe des Confédérations 2001).

Dans les graphiques ci-dessous, le code couleur est le suivant : vert pour les victoires, orange pour les matchs nuls et rouge pour les défaites. La taille des cercles est (à peu près) proportionnelle au nombre de matchs dirigés.

PNG - 86.9 ko

Alain Giresse : Géorgie, Gabon, Mali et Sénégal

JPEG - 67.3 ko

Le bilan d’Alain Giresse avec les trois sélections africaines (le Gabon, le Mali en deux temps et le Sénégal dans l’intervalle) est assez mitigé, même s’il est un peu plombé par ses débuts en Géorgie en 2004-2005 (six défaites en dix matchs). Il va disputer quatre Coupes d’Afrique des Nations, une en 2010 avec le Gabon (éliminé au premier tour), une avec le Sénégal en 2015 (premier tour également) et deux avec le Mali en 2012 (troisième place) et en 2017 (premier tour). Il n’a jamais dirigé de match de Coupe du monde.

A ce jour (fin février 2018) il a donc dirigé 113 matchs avec 4 nations pour 42 victoires, 38 nuls et 33 défaites.

PNG - 123.4 ko

Henri Michel : Cameroun, Maroc, Emirats, Tunisie, Côte d’Ivoire, Guinée et Kenya

JPEG - 88.8 ko

Jeté de l’équipe de France comme un malpropre en novembre 1988, Henri Michel va devenir l’international français le plus recherché du continent africain pendant près de deux décennies. Surtout, il va réussir l’exploit de participer à trois Coupes du monde avec trois sélections étrangères différentes (le Cameroun en 1994, le Maroc en 1998 et la Côte d’Ivoire en 2006).

Si on y ajoute celle qu’il a vécue à la tête des Bleus en 1986 et celle qu’il a jouée sur le terrain en 1978, ça fait cinq participations. Qui dit mieux ? A ses 58 sélections en tant que joueur, à ses 36 matchs dirigés comme sélectionneur de l’équipe de France, il a ainsi ajouté la bagatelle de 133 rencontres internationales à la tête de sept sélections différentes.

Le mieux étant l’ennemi du bien, il faut reconnaître que la plupart de ces expériences se sont mal finies. Hormis un épisode de près de cinq ans au Maroc entre 1995 et 2000, ses autres contrats sont plutôt du genre expéditifs : de quelques mois à deux ans (la Côte d’Ivoire en 2004-2006) et souvent moins d’une dizaine de matchs dirigés.

PNG - 144.8 ko

Si ces trois-là sont largement en tête, il faut bien entendu citer les autres. Le nombre de matchs dirigés varie selon les sources, en partie parce que certains ont occupé des fonctions d’adjoint ou ont codirigé une sélection. Dans la mesure du possible, j’ai pris comme source principale le site de la RSSSF (Rec. Sport Soccer Statistic Foundation), bien que celui-ci ne soit pas systématiquement mis à jour.

JPEG - 43.2 ko
Jean Vincent

Pierre Sinibaldi a été sélectionneur du Luxembourg en 1960. Raoul Diagne a dirigé la sélection du Sénégal entre 1960 et 1962, alors que Dominique Colonna a pris en charge celle du Cameroun entre 1963 et 1965. Kader Firoud a accompagné les débuts de l’équipe d’Algérie en 1963 comme Abderrahmane Ibrir, quelques années avant Lucien Leduc (entre 1966 et 1969). Rachid Mekhloufi en a fait de même à deux reprises, en 1971-72 puis en 1975-79, soit l’équivalent de 57 matchs. Just Fontaine a quant à lui pris en charge le Maroc entre 1979 et 1981 (33 rencontres). Jean Vincent a accompagné le Cameroun à la Coupe du monde 1982 (9 matchs) avant de faire une bref passage en Tunisie (1986-87, 4 rencontres). Yvon Goujon a pour sa part dirigé le Congo sur la même période.

Robert Pintenat a fait une pige au Gabon (1991-1992), Pierre Pleimelding a pris en charge la Côte d’Ivoire en 1994-96, Gilbert Gress a été appelé à la tête de la sélection suisse en 1998-99. Christian Sarramagna a fait deux périodes au Mali, en 1998-2000 et plus brièvement en 2006. Jean-Marc Guillou a dirigé la Côte d’Ivoire en 1999-2000 (9 matchs) où il fut remplacé par Patrick Parizon (2000), avant que Hervé Revelli ne devienne sélectionneur du Bénin (10 matchs en 2004 après un passage au Bahrein en 1989) et que Bernard Casoni ne soit appelé en Arménie (2004-2005, 8 rencontres).Yves Herbet est passé par le Bahrein (2003). Christian Dalger a pris en charge le Mali (2002-2003) avant de céder sa place à Alain Moizan en 2004, lequel Moizan s’est retrouvé par la suite en Mauritanie (2008).Enfin, Bernard Lama a fait un passage éclair (deux mois) au Kenya (2006).

JPEG - 72.4 ko

Plus récemment, Jean-François Jodar a tenté sa chance aux Emirats (2004-2006) puis au Mali (2006-2009). Dominique Bathenay a succédé à Bruno Metsu aux Emirats Arabes Unis (2008-09, 13 matchs) après un passage exotique aux Seychelles (2002-2003), Paul Le Guen a dirigé le Cameroun (16 matchs en 2009-10) et Oman (56 matchs entre 2011 et 2015), Manuel Amoros a tenté sa chance aux Comores (un match en 2010) et au Bénin (8 matchs en 2012-13), Luis Fernandez est devenu sélectionneur d’Israël en 2010-11 (15 rencontres) et de Guinée en 2015-16 (12 matchs) alors que Didier Six a passé deux ans au Togo (2011-13, 21 matchs) et beaucoup moins à l’Ile Maurice (2015, 5 rencontres). Sabri Lamouchi a quant à lui amené la Côte d’Ivoire au premier tour de la Coupe du monde au Brésil (2012-2014). Corentin Martins est l’actuel sélectionneur de la Mauritanie depuis fin 2014.

[1C’est finalement Jacques Santini qui sera choisi.

pour finir...

Merci à Pierre qui a fait un important travail de recherche afin de compléter la liste initiale (qui ne comptait que 13 noms).

A paraître le 14 novembre

Dernier livre paru

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité