Jour de match 850 : Andorre-France

Publié le 11 juin 2019

Les matchs du 11 juin, un synthétique quarante ans après l’AstroTurf, les cartons en compétition, la dix millième minute de Hugo Lloris, les France-Andorre non officiels et prolifiques de 1984.

GIF - 3.6 ko

C’est le code-barre de Andorre-France :

850e match depuis 1904 (418 victoires, 177 nuls et 254 défaites ; 1502 buts marqués, 1188 encaissés)

344e en compétition (194 victoires, 72 nuls et 77 défaites ; 658 buts marqués, 346 buts encaissés)

307e à l’extérieur (115 victoires, 69 nuls, 122 défaites, 458 buts marqués, 533 buts encaissés)

4e match contre Andorre (3 victoires ; 7 buts marqués, 0 but encaissé)

1er match à Andorre (179e destination)

Jouer un 11 juin

Ça se bouscule à cette date dans l’histoire des Bleus avec pas moins de huit rencontres dont quatre depuis l’an 2000 avec deux oppositions face au Danemark lors de l’Euro en Belgique et un très beau 3-0 (avec une fameuse accélération mbappesque de Thierry Henry) et deux ans plus tard en Corée du Sud pour une terrible désillusion et une élimination sans appel (0-2). Plus récemment, l’équipe de France avait débuté sa Coupe du monde sud-africaine par un 0-0 pas déshonorant contre l’Uruguay, puis son Euro ukrainien par un autre nul (1-1) face aux Anglais. Auparavant, c’était mitigé avec une défaite au premier tour en Suède contre la Yougoslavie, deux victoires et un nul en amical.

 Suède (1953) à Stockholm - 0-1 - Amical
 Yougoslavie (1958) à Västeras - 2-3 - CM
 CONCACAF (1972) à Salvador de Bahia - 5-0 - Amical
 Italie (1997) à Paris - 2-2 - Amical
 Danemark (2000) à Bruges - 3-0 - Euro
 Danemark (2002) à Incheon - 0-2 - CM
 Uruguay (2010) au Cap - 0-0 - CM
 Angleterre (2012) à Donetsk - 1-1 - Euro

Les scores fleuves en phase qualificative

Le dernier gros carton des Bleus remonte à juin 2014 contre la Jamaïque à Lille (8-0). En phase qualificative, et si on se limite aux victoires avec au moins six buts marqués, le dernier en date remonte à octobre 2007 à Torshavn contre les Féroé (6-0). Et le record est bien sûr le 10-0 de septembre 1995 à Auxerre contre l’Azerbaïdjan.
 Féroé 2007 : 6-0
 Malte 2003 : 6-0
 Azerbaïdjan 1995 : 10-0
 Luxembourg 1985 : 6-0
 Chypre 1980 : 7-0
 Grèce 1958 : 7-1
 Islande 1957 : 8-0
 Belgique 1956 : 6-3
 Luxembourg 1953 : 8-0
 Luxembourg 1953 : 6-1
 Luxembourg 1934 : 6-1

Deuxième match de l’histoire des Bleus sur une surface synthétique

Avant la pelouse artificielle (et franchement répugnante) du stade national d’Andorre, l’équipe de France avait déjà joué sur une surface exotique : c’était il y a quarante ans, au Giants Stadium de New York contre les Etats-Unis. Pas de brins de fausse herbe mais une surface lisse en AstroTurf, semblable à celle des courts de tennis. Et comme à l’époque les Bleus étaient un peu chambreurs (Raymond Domenech était aligné en défense), ils n’avaient rien trouvé de mieux que de mettre un set sec à leurs hôtes : 6-0 avec un triplé de Bernard Lacombe. On en attend pas moins des hommes de Deschamps ce soir.


 

Les stats à surveiller

 Antoine Griezmann vise une cinquantième victoire, il en est à 49 en 71 sélections. Fabien Barthez avait fait mieux, avec 50 victoires en 66 matchs (11 nuls, 5 défaites), soit 75,7% de victoires. Outre Barthez, Robert Pirès avait atteint 50 victoires en 70 matchs. Un total que Paul Pogba peut égaler, puisqu’il en est à 48 victoires en 68 matchs. Mais ce sera pour septembre prochain, éventuellement contre l’Albanie.
 S’il joue au moins 31 minutes contre Andorre, Hugo Lloris atteindra sa dix millième minute de jeu (il en est à 9969). Il sera le troisième Bleu à franchir ce palier, après Lilian Thuram (11666) et Marcel Desailly 10 025), qu’il dépassera même à la 57e minute. Thierry Henry n’en compte que 9095 en 123 sélections.
 Didier Deschamps devrait connaître sa 60e victoire en tant que sélectionneur (en 94 matchs dirigés depuis août 2012). Il a croisé 45 adversaires différents, les plus fréquents étant l’Allemagne (7 fois dont 3 victoires), les Pays-Bas (6 fois dont 5 victoires), la Biélorussie (4 fois, 3 victoires) et l’Italie (3 victoires). En revanche il n’a jamais battu le Brésil (2 défaites), la Colombie, le Japon et la Turquie (une défaite) et l’Equateur, les Etats-Unis et la Côte d’Ivoire (un nul).

Les buteurs contre Andorre

Croyez-le ou pas, mais l’équipe de France n’a marqué que sept buts en trois matchs contre Andorre. Autre stat étonnante, un seul de ces sept buts a été inscrit en première mi-temps, et encore, il a fallu attendre la dernière minute de la première période du troisième match, celui joué à Montpellier en mai 2004, pour voir Sylvain Wiltord enfin en mettre un. Wiltord est d’ailleurs le seul à avoir marqué deux fois contre Andorre. Vincent Candela, Youri Djorkaeff (en octobre 1998), Frank Lebœuf (en juin 1999) et Louis Saha et Steve Marlet (en 2004) complètent le tableau.

Il y a eu deux autres France-Andorre en 1984 avant l’Euro [1], mais ils ne sont pas officiels car à cette époque, la principauté pyrénéenne n’était pas encore affiliée à la FIFA (elle le sera en 1996). Dommage, car les scores sont flatteurs : 9-0 le 26 mai (avec des doublés de Le Roux et de Rocheteau et des buts de Giresse, Bellone, Six, Bravo et Ferreri) et 5-1 le 29 mai (doublé de Bravo, buts d’Amoros, Platini et Genghini). Et donc sur 14 buts marqués, un seul l’a été par Platini. Le mois suivant, à l’Euro, les Bleus frapperont 14 fois (en 5 matchs). Dont 9 buts de Platini.

[1Merci à Sélection A qui liste les matchs non-officiels depuis 1960

Derniers livres parus

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


273 matchs des Bleus en intégralité