France-Suède (2-1) : toujours ça de pris

Publié le 11 novembre 2016, mis à jour le 16 septembre 2017

On a connu des 11 novembre plus faciles que celui-là. Face à une équipe suédoise compacte et opportuniste, les Bleus ont compté sur une toile du gardien adverse pour l’emporter dans la douleur (2-1).

Le résultat était-il prévisible ?

Il ne fallait pas s’attendre à une avalanche de buts contre cette Suède-là. Une victoire serrée était donc envisageable, mais ce qui l’était moins, c’est le nombre de fois où les Scandinaves ont semé la panique dans la défense française. On pensait que la ligne arrière offrirait plus de garanties, le fait est qu’elle aura souffert jusque dans les dernières minutes, que ce soit sur coup de pied arrêté ou sur des attaques placées. Ce qui ne change pas en revanche, c’est la capacité de réaction des Bleus : encore une fois menés au score à domicile, comme contre l’Irlande et la Bulgarie, ils ont su revenir au score et le renverser, puis tenir le résultat. Faute de maîtriser les débats, c’est déjà une garantie.

L’équipe est-elle en progrès ?

Comme face aux Pays-Bas, l’équipe de France est plutôt bien entrée dans son match, contrôlant le jeu à sa guise pendant un quart d’heure sans toutefois cadrer ses occasions de but (Pogba (15e et 18e, Sissoko 19e) hormis un tir de Payet (14e). La dernière opportunité de Griezmann (45e) passera elle aussi à côté. Entre-temps, un peu comme face au Portugal à l’Euro, les Bleus se sont enlisés dans un jeu beaucoup trop statique et prévisible, perdant le fil du match jusqu’au but de Forsberg (54e) qui va agir comme un électrochoc. Certes, le gardien suédois Olsen a connu un gros trou d’air à l’heure de jeu, mais c’est sous la pression du trio Griezmann-Giroud-Payet qu’il a laissé filer des ballons et finalement concédé le deuxième but. Mais comme face aux Pays-Bas, les Bleus n’ont pas su prolonger leur réussite pour se mettre à l’abri et sont restés sous la menace d’une égalisation adverse jusqu’à la fin.

Quels sont les joueurs en vue ?

Paul Pogba a été le plus régulier pendant tout le match, même s’il a semblé en faire beaucoup sur ses tentatives de frappes en première mi-temps. Dimitri Payet est entré dans le match plein gaz avant de disparaître et de se montrer à nouveau après son but. Derrière, Raphaël Varane a pris ses responsabilités dans la relance, cherchant ses attaquants par des passes longues depuis le rond central. Il a failli égaliser et l’aurait sans doute fait si Pogba n’avait pas touché le ballon juste derrière lui. Mais il a été pris sur la dernière occasion suédoise de Thielin (86e). Enfin, Hugo Lloris aurait été irréprochable sans le but encaissé sur coup franc, sur lequel il reste sur les talons. Mais la frappe de Forsberg était vraiment imprévisible.

Quels sont les joueurs en retrait ?

Djibril Sidibé a alterné le bon et le moins bon, mais il a mis l’équipe en difficulté en étant éliminé deux fois près de la ligne de touche, et en perdant des ballons dangereux. Blaise Matuidi a semblé encore en retrait, peu inspiré dans ses transmissions et ne créant aucun décalage côté gauche avec un Evra dont le retour aura été bien peu convainquant. Moussa Sissoko est entré dans le match dans son style caractéristique en mode bowling, puis n’a plus existé alors que le jeu ralentissait. Enfin, Olivier Giroud a été complètement contrôlé par le duo Lindelöf-Granqvist et a été sevré de ballons. Ce n’est pas le cas d’Antoine Griezmann, qui s’est beaucoup battu sans faire de différence, hormis sur le but de Payet où il vient au contact d’Olsen.

Quelles sont les attentes pour le prochain match ?

Celui contre la Côte d’Ivoire mardi à Lens n’aura pas d’autre enjeu qu’essayer de glaner la quatorzième victoire de l’année et battre le record de 2003. Ce sera sans doute aussi l’occasion de voir débuter Adrien Rabiot et peut-être Thomas Lemar, en espérant voir plus d’efficacité offensive. Il en faudra en tout cas pour battre le deuxième record de 2003, celui du nombre de buts marqués dans l’année. Il en manque cinq.

A paraître le 25 octobre

Dernier livre paru

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité