Les Bleus titrés uniquement en Bleu

Publié le 30 juillet 2021 - Matthieu Delahais

Lorsqu’Hugo Lloris soulève la Coupe du monde le 15 juillet 2018, il ajoute à son palmarès maigrichon le plus beau des titres. Pourtant, le portier des Bleus n’est pas le plus à plaindre. Pour certains de ses partenaires, cette Coupe du monde était leur premier (et unique) trophée...

Quand on pense au palmarès des Bleus, ce sont les noms de Raphaël Varane (4 Ligues des Champions), Marcel Desailly (2 Ligues des Champions) ou encore Michel Platini (3 Ballons d’Or, une Coupe des champions et une Coupe des coupes) qui viennent à l’esprit. Mais c’est vite oublier que le palmarès de certains internationaux français se limite (si on peut dire) aux trophées qu’ils ont remporté sous le maillot de l’équipe de France. Ils sont cinq dans ce cas parmi les 96 à avoir gagné au moins une compétition avec l’équipe de France, même si deux d’entre ne sont pas encore retraités. Il s’agit de Philippe Bergeroo et Jean-François Domergue, champions d’Europe 1984, de Laurent Robert, vainqueur de la Coupe des Confédérations en 2001, et de Florian Thauvin et Nabil Fekir champions du monde en 2018 [1].

Embed from Getty Images

Une seule minute de jeu pour Thauvin en 2018

On notera d’abord que seul Domergue a participé activement à la conquête d’un titre, celui de champion d’Europe en 1984. Entré en cours du jeu lors du premier match, il devient ensuite un titulaire indiscutable et réussi un doublé en demi-finale, le jour de son anniversaire. Bergeroo, qui avait le rôle de troisième gardien, n’a pas joué. En 2001, Robert a été titulaire lors de la rencontre du premier tour face à l’Australie (défaite 0-1) puis en est entré en cours de jeu lors des trois matches suivants. En 2018, Fekir a été remplaçant lors de six rencontres, pour un total de 69 minutes de jeu (dont 9 en finale), tandis que Thauvin n’a passé qu’une seule minute sur la pelouse (en huitième de finale face à l’Argentine).

Le palmarès de trois d’entre eux est tout de même plus étoffé que le laisse entendre ce seul titre. Robert a en effet remporté le championnat du monde militaire en 1995 et Thauvin a été champion du monde u20 en 2013. Bergeroo était l’entraîneur des gardiens lors de la Coupe du monde 1998. Il était également le sélectionneur de l’équipe de France u17 devenue championne d’Europe en 2004.

Embed from Getty Images

Bergeroo remplaçant deux fois, Robert dernier buteur du siècle

La carrière en Bleu de chacun de ces joueurs a été modeste. Mais il existe quelques anecdotes pour chacun d’eux (en plus du doublé de Domergue déjà cité). Bergeroo n’a joué que trois fois en sélection, mais compte deux entrées en jeu, ce qui est rare pour un gardien (il joue la seconde mi-temps face aux Etats-Unis en 1979 et remplace Bats en cours de jeu contre l’Autriche en 1984). Laurent Robert a marqué son seul but en équipe de France face à la Turquie en octobre 2000. C’était le quatrième but du match, mais aussi le dernier marqué par l’équipe de France au cours du vingtième siècle.

Les carrières d’internationaux de Fekir et Thauvin ne sont peut-être pas finies, mais ils semblent pour l’instant s’être éloignés de l’équipe de France (dernière sélection en septembre 2020 pour Fekir et juin 2019 pour Thauvin). S’il porte à nouveau le maillot national, Fekir aura peut-être pour objectif de jouer un match complet. En effet, le joueur du Bétis compte actuellement 25 capes (pour 2 buts), mais n’a jamais joué un match en entier. Il n’a été titularisé qu’à deux reprises (Portugal en septembre 2015, Irlande en mai 2018) et a été remplacé à chaque fois par Antoine Griezmann. Quant à Thauvin, à l’exemple d’André-Pierre Gignac revenu en équipe de France alors qu’il évoluait au Mexique, il n’a sans doute pas dit son dernier mot.

Embed from Getty Images

La France n’est pas la seule nation avec des joueurs ayant construit tout leur palmarès en sélection. Eder, buteur lors de la finale de l’Euro 2016, avait offert il y a cinq à son pays son premier trophée. C’était aussi le premier de sa carrière, mais il a enrichi son CV depuis avec des titres en Russie. Mais son coéquipier, Anthony Lopes, gardien de l’Olympique lyonnais, attend toujours pour sa part un second trophée. L’Allemand Christoph Kramer (champion du monde 2014) et le Grec Zísis Vrýzas (champion d’Europe 2004) sont également dans ce cas.

[1Robert a quand même remporté la Coupe Intertoto en 2001 avec le Paris SG et Thauvin est champion de Ligue 2 en 2012 avec Bastia, mais il ne s’agit que de trophées mineurs.

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

En savoir plus

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité