Les spécialistes des feuilles propres

Publié le 11 mars 2013, mis à jour le 31 décembre 2020 - Bruno Colombari

Le terme « clean sheet » est à la mode. Cette feuille propre signifie qu’une équipe n’a encaissé aucun but dans un match. Quels gardiens en ont totalisé le plus ? A combien de matches s’élèvent les séries sans but ?

Mise à jour d’un article initialement paru en mars 2013.


On pourrait appeler ça un MSBE (match sans but encaissé), mais ça fait un peut maladie contagieuse. En Angleterre, on préfère « clean sheet », qu’on pourrait traduire par feuille propre. Voyons d’abord quels sont les gardiens des Bleus qui en totalisent le plus.

Fabien Barthez le 12 juillet 1998
Fabien Barthez le 12 juillet 1998
En 17 matches de coupe du monde, il aura préservé sa cage dix fois, n’encaissant que huit buts lors des sept autres rencontres.

Imbattable Barthez

Parmi les huit gardiens comptant au moins trente sélections, le meilleur à ce petit jeu-là est Hugo Lloris, avec 54 matches sans encaisser le moindre but. Il fait désormais mieux que Fabien Barthez, longtemps recordman du genre avec 50 clean sheets en seulement 87 sélections (contre 120 à Lloris).

PNG - 67 ko

Si l’on retient la proportion de matches sans but sur le total de sélections, les deux champions du monde sont dépassés par Grégory Coupet (58,8% de matches sans but, contre 58,6% pour Barthez).

PNG - 67.8 ko

Avec 45% de clean sheets, Hugo Lloris est très loin derrière, devancé même par le duo des années 80-90 Joël Bats/Bernard Lama. Pour qu’il puisse remonter à 50% de matchs sans but d’ici la fin de sa carrière internationale, Lloris devrait enchaîner pas moins de 12 matchs sans encaisser de but... Mission impossible. Le portier de Tottenham n’a jamais réussi de série significative depuis ses débuts internationaux fin 2008, il n’a jamais fait mieux que des séries de trois, et encore, elles sont rares (2008-2009, 2010, 2011, 2017).

PNG - 79.3 ko
Hugo Lloris après la victoire contre la Croatie en finale de la Coupe du monde 2018
Hugo Lloris après la victoire contre la Croatie en finale de la Coupe du monde 2018

Onze matches, record à battre

Regardons maintenant les meilleures séries consécutives des Bleus, avec les gardiens titulaires. La meilleure, qui sera difficile à battre, date de 2003-2004. Entre la finale de la coupe des Confédérations et le dernier match de préparation à l’Euro, les Bleus de Santini n’encaissent pas le moindre but pendant 11 matches d’affilée. Si Barthez est majoritairement présent, Coupet participe à cette performance.

La deuxième meilleure série remonte à 1994-95. Là, c’est Lama tout seul qui tient huit matches d’affilée pendant la phase qualificative pour l’Euro anglais.

PNG - 65.3 ko

En 1983-84, Joël Bats fait presque aussi bien, après avoir encaissé trois buts pour sa première sélection face au Danemark. Il tiendra jusqu’au troisième match de l’Euro face à la Yougoslavie.

En 2007, Coupet et Landreau contribueront à part égale à une série de six matches sans but pendant la phase qualificative à l’Euro 2008, alors que Lama et Martini tiendront cinq matches en 1996 (avant et pendant l’Euro) et Bats, encore lui, verrouillera les cages bleues en 1984-85 dans la foulée du titre européen.

Et les feuilles sales ?

A l’inverse sur les trente dernières années, on relève sept périodes où les Bleus n’ont pas réussi à protéger leur cage pendant cinq matches ou plus. La plus récente date de 2012-2013, avec neuf matches consécutifs (huit pour Lloris, un pour Mandanda). Avant elle, les Bleus avaient fait aussi mal en 1991-92, Martini et Rousset se partageant la responsabilité des buts encaissés. Curieusement, vient ensuite 2000, où à l’Euro et après, Barthez, Lama et Letizi ont pris au moins un but pendant huit matches d’affilée. Ça n’a pas empêché les Bleus d’être champions d’Europe.

PNG - 79.3 ko

En 2008 en revanche, la série noire a touché Coupet et Mandanda avec une pluie de buts pendant et après l’Euro (15 buts en 7 matches). Tout comme en 1980-81 ou Michel Hidalgo confiait la garde des buts à Dropsy, Castaneda et Hiard, aucun d’entre eux ne rendant une copie propre, ce qui ouvrera la porte à Ettori l’année suivante avec le succès que l’on sait. Enfin, en 2004 Barthez fut impliqué dans cinq matches consécutifs, pendant et après l’Euro.

Si on remonte plus loin dans le temps, les séries avec au moins un but encaissé par match étaient la règle : ainsi, on retiendra une calamiteuse passe en 1967-69 (12 matches) et la même en 1961-62. Mais ce n’était rien par rapport aux 24 matches d’affilée entre 1905 et 1912 !

Derniers livres parus



Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité