Tableaux de bord 826 après France-pays de Galles

Publié le 11 novembre 2017, mis à jour le 31 mars 2018

Ces pays qui ne reçoivent jamais les Bleus, Pavard et Nzonzi 897e et 898e internationaux, Giroud et Griezmann, couple à 50%, les plus grands Bleus de l’histoire (par la taille) : les tableaux de bord n’ont pas peur des dragons.

Zoom sur : les adversaires jamais rencontrés chez eux

Ce France-pays de Galles n’a pas dérogé à la tradition : pour la cinquième fois de leur histoire, les deux sélections se sont rencontrées en France (trois fois à Colombes en 1933, 1939 et 1953, une fois à Toulouse en 1982 et donc une fois à Saint-Denis). C’est un fait assez rare pour être souligné, mais il n’est pas unique. Quatre autres sélections ayant rencontré la France au moins trois fois n’ont jamais joué à domicile contre elle.

JPEG - 108.3 ko

Comme les Gallois, les Camerounais ont affronté les Bleus à chaque fois dans l’Hexagone : en octobre 2000 à Saint-Denis (1-1), en juin 2003 toujours à Saint-Denis, pour la finale de la Coupe des confédérations (1-0, photo ci-dessus) et en mai 2016 à Nantes (3-2).

Le Paraguay a fait mieux, puisqu’en cinq confrontations, quatre ont eu lieu en France : juin 1998 à Lens (1-0 en huitième de finale de la Coupe du monde), mai 2008 à Toulouse (0-0), juin 2014 à Nice (1-1) et juin 2017 à Rennes (5-0). Et une sur terrain neutre, au premier tour de la Coupe du monde 1958 en Suède, à Norrköping (7-3).

JPEG - 89.5 ko

La République tchèque partage ses quatre confrontations en deux matchs en France (août 1994 à Bordeaux pour les débuts de Zidane et Thuram, 2-2, photo ci-dessus) et février 2003 à Saint-Denis (0-2) et deux sur terrain neutre, en juin 1996 à Manchester pour la demi-finale de l’Euro (0-0, tirs au but) et en juin 2000 à Bruges, toujours à l’Euro (2-1).

JPEG - 60.8 ko

Enfin, le Mexique a été rencontré sept fois, dont cinq sur terrain neutre ! Quatre d’entre elles ont eu lieu lors d’un premier tour de Coupe du monde. La première en Uruguay en juillet 1930 (4-1 à Montevideo), la seconde en juin 1954 à Bâle (3-2), la troisième en juillet 1966 à Londres (1-1, photo ci-dessus) et la quatrième en juin 2010 à Polowkane (0-2). Il faut aussi ajouter un match de Coupe des confédérations en juin 2001 à Ulsan (4-0). Les deux rencontres en France datent d’août 1996 au Parc (2-0) et de mai 2006 à Saint-Denis (1-0).

Nzonzi, plus grand joueur de l’histoire des Bleus

Si le milieu de Séville a fait une entrée discrète au Stade de France, il est pourtant facilement repérable : à 1,96 mètre, il dépasse (largement) tous ses coéquipiers. Ceux d’aujourd’hui comme tous les autres, puisqu’il est le plus grand international français (par la taille) depuis 1904.

Ils ne sont que 15 à avoir atteint ou dépassé 1,90 mètre, 16 si on ajoute Alphonse Areola qui n’est toujours pas international. Près de la moitié sont dans le groupe actuel des Bleus (en gras sur le graphique ci-dessous). Avant-guerre, l’international le plus grand par la taille était sans doute Raoul Diagne, qui mesurait 1,87 mètre.

PNG - 138.3 ko

Pavard 897e Bleu de l’histoire, Nzonzi 898e

Si Presnel Kimpembe et Alphonse Areola font banquette depuis maintenant un an et attendent toujours leur première cape (peut-être mardi à Cologne ?), Benjamin Pavard et Steven Nzonzi ont déjà fait leurs débuts, en remplaçant au retour des vestiaires Christophe Jallet et Corentin Tolisso. Ils sont les 36e et 37e nouveaux lancés par Deschamps, ce qui le rapproche du total de Raymond Domenech (40) mais reste très loin de celui de Michel Hidalgo (64).

JPEG - 43 ko

Joueur Sel Tps
jeu
mn
%
tit
G N P Buts Cap
25 Olivier Giroud 69 3599 62% 43 10 16 29 0
31 Blaise Matuidi 61 4391 87% 42 7 12 9 6
45 Laurent Koscielny 50 4160 90% 29 9 12 1 1
51 Antoine Griezmann 48 3276 79% 34 6 8 19 0
121 Steve Mandanda 25 2196 92% 17 3 5 0 1
202 Anthony Martial 16 624 44% 13 1 2 1 0
211 Christophe Jallet 15 1061 73% 9 2 4 1 0
213 Kingsley Coman 15 750 47% 11 2 2 1 0
215 Alexandre Lacazette 15 546 27% 8 3 4 1 0
229 Samuel Umtiti 13 1117 92% 10 1 2 1 0
282 Layvin Kurzawa 10 817 90% 6 3 1 1 0
286 Nabil Fekir 10 210 10% 5 2 3 1 0
308 Kylian Mbappé 9 454 56% 6 1 2 1 0
489 Corentin Tolisso 4 305 100% 3 0 1 0 0
656 Florian Thauvin 2 16 0% 2 0 0 0 0
872 Steven Nzonzi 1 45 0% 1 0 0 0 0
873 Benjamin Pavard 1 45 0% 1 0 0 0 0
Voir le tableau des joueurs

Un nouvel arbitre

Manuel de Sousa est le 17e arbitre portugais à avoir dirigé les Bleus. C’est aussi le 509e depuis 1904. Il a 42 ans et est arbitre international depuis le début de l’année 2006.

Voir le tableau des arbitres

Le score : un 2-0 à domicile

C’est la septième fois que Didier Deschamps remporte un match 2-0 depuis qu’il est sélectionneur. Le précédent remonte à juillet 2016 (contre l’Allemagne à Marseille) en demi-finale de l’Euro. Quelques jours plus tôt, toujours à Marseille, les Bleus avaient battu l’Albanie sur ce même score. En 2015, ils avaient dominé le Danemark en mars à Saint-Etienne et l’Allemagne (encore) en novembre à Saint-Denis. En 2014, ils avaient gagné 2-0 en huitième de finale de la Coupe du monde contre le Nigéria à Brasilia, trois mois après avoir battu les Pays-Bas en amical à Saint-Denis.

Voir la matrice des scores

Griezmann-Giroud, buteurs associés

Si l’attaquant de l’Atlético Madrid et celui d’Arsenal ont marqué respectivement leur 19e et 29e but en sélection, leur association est particulièrement fructueuse depuis l’automne 2015 et la mise à l’écart de Karim Benzema, qui a assuré à Olivier Giroud un statut de titulaire en pointe.

JPEG - 101.2 ko

Depuis cette date, ils ont joué chacun 26 fois (sur 29 rencontres possibles). Giroud a marqué 17 buts, Griezmann 13. C’est pour chacun d’eux les deux tiers de leur total personnel. Si on regarde leur temps de jeu, Olivier Giroud a marqué toutes les 98 minutes, Antoine Griezmann toutes les 149 minutes. A eux deux, ils totalisent 30 buts sur les 59 marqués par l’équipe de France, soit plus de la moitié. Griezmann a dans le même temps fait cinq passes décisives, Giroud trois. Ils sont donc directement impliqués dans 38 buts.

Joueur Buts Sel buts/
match
CF Pe 2 3+
7 Olivier Giroud 29 + 1  69 0,42 0 0 6 1
16 Antoine Griezmann 19 +1  48 0,40 1 2 3 0
40 Blaise Matuidi 9 0 61 0,15 0 0 2 0
274 Kylian Mbappé 1 0 9 0,11 0 0 0 0
280 Nabil Fekir 1 0 10 0,10 0 0 0 0
281 Layvin Kurzawa 1 0 10 0,10 0 0 0 0
288 Samuel Umtiti 1 0 13 0,08 0 0 0 0
297 Kingsley Coman 1 0 15 0,07 0 0 0 0
298 Alexandre Lacazette 1 0 15 0,07 0 0 0 0
302 Anthony Martial 1 0 16 0,06 0 0 0 0
330 Laurent Koscielny 1 0 50 0,02 0 0 0 0
Voir le tableau des buteurs

La feuille de match

Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes vont être accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).

[826] France 2-0 pays de Galles

Amical
10 novembre 2017 - Saint-Denis, Stade de France
arbitre : Manuel de Sousa (Portugal)
sélectionneur : Didier Deschamps - 70e match, 51 ans
disposition : 4-4-2

BUTS
score min buteur passeur
1-0  18’ Antoine Griezmann Corentin Tolisso 
2-0 72’  Olivier Giroud Kylian Mbappé 
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
 16 Steve Mandanda 90    25 32 Marseille
2 Christophe Jallet 45    15 34 Nice
19 Benjamin Pavard 45      1 21  Stuttgart
 21 Laurent Koscielny 90    50 32 Arsenal
 5 Samuel Umtiti 90  13 23 FC Barcelone
 3 Layvin Kurzawa 90    10 25 Paris SG
 6 Corentin Tolisso 45    4 23 Bayern
 24 Steven Nzonzi 45    1 28 FC Séville
 14 Blaise Matuidi 90     61 30  Juventus
 7 Antoine Griezmann 63    48 26 Atlético Madrid
8  Nabil Fekir 27    10  24  Lyon
 12 Kylian Mbappé 84    9 18 Paris SG
13 Florian Thauvin 6    2  24  Marseille
 9 Olivier Giroud 73    29 69 Arsenal
 10 Alexandre Lacazette 17    15  26  Arsenal
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
 1  Alphonse Aréola  0  24  Paris SG
 23  Benoît Costil  1 30 Bordeaux
 17  Lucas Digne  19   24   FC Barcelone
 4  Raphaël Varane  39   24   Real Madrid
22  Presnel Kimpembe   0  22  Paris SG
 18  Moussa Sissoko 53   28   Tottenham
 15 Adrien Rabiot  4  22  Paris SG

Les noms en italique indiquent les remplaçants, « nb sel » le nombre de sélections à l’issue du match, « e/s » les entrées et sorties. Dans la colonne « cas », = capitaine, = début de carrière, = fin de carrière, =averti, = expulsé. Dans la partie buts, CPA désigne les coups de pied arrêtés (coup franc, pénalty ou corner direct)
RÉSUMÉ

Derniers livres parus

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité