Tableaux de bord 844 après Pays-Bas - France

Publié le 17 novembre 2018

Trois belles séries qui prennent fin, Pavard et Nzonzi démascottés, Lloris qui chasse Vieira du top 5 et encaisse un quinzième pénalty, les arbitres anglais porte-malheur, le premier 0-2 contre les Pays-Bas et un titre mondial perdu : les tableaux de bord ont eu du travail eux aussi.

Invincibilité, compétition, Pays-Bas : fin de séries, tout doit disparaître

PNG - 8 ko
La défaite de Rotterdam achève plusieurs séries. La première est évidemment celle d’invincibilité qui durait depuis le mois de mars (Colombie, 2-3) et qui s’arrête donc à 15 (11 victoires, 4 nuls). C’est loin d’être un record, bien sûr : Aimé Jacquet l’avait porté à 30 entre février 1994 et octobre 1996, et Laurent Blanc en avait bouclé 23 entre septembre 2010 et juin 2012. Mais c’est de loin la plus longue série de l’ère Deschamps, qui n’avait pas fait mieux que dix matchs sans défaite entre mars et juillet 2016.

PNG - 31.1 ko

La deuxième, plus intéressante, porte sur le nombre de matchs de compétition sans défaite : avant Rotterdam, la dernière datait de juin 2017 à Solna contre la Suède. Depuis, les Bleus avaient enchaîné 14 matchs sans perdre (4 à l’automne 2017, 7 à la Coupe du monde en Russie et 3 depuis septembre 2018). Là aussi, ce n’est pas un record absolu (il a été porté à 27 par le duo Jacquet/Lemerre entre 1994 et 1999), mais c’est la meilleure série de Deschamps. Il aura du mal à faire mieux, sauf à faire une série parfaite en qualification de l’Euro (probablement 10 matchs) et enchaîner par une phase finale 2020 victorieuse.

PNG - 20.7 ko

La troisième, enfin, est la série de cinq victoires d’affilée contre les Pays-Bas depuis 2014, la plus longue contre une grande nation (championne du monde ou d’Europe), qui s’arrête donc à la moitié de celle, record, de 10 victoires consécutives face au Portugal entre 1978 et 2015.

L’indice de renouvellement : 2/11

PNG - 77.8 ko
Confronté aux forfaits de Hernandez et Pogba en plus de l’indisponibilité d’Umtiti, Didier Deschamps a renouvelé son équipe à minima par rapport à celle qui avait battu l’Allemagne il y a un mois. Digne et Nzonzi sont entrés, alors que Kimpembe a suppléé Umtiti en défense centrale.

L’arbitre : les Anglais, 117 fois

L’Anglais Anthony Taylor avait déjà arbitré l’équipe de France le 1er juin 2018 contre l’Italie à Nice (3-1). C’est le 117e match des Bleus arbitré par un Anglais. Dont 34 défaites. Et, chose curieuse, les trois derniers matchs perdus en compétition par l’équipe de France étaient dirigées par un sujet de la Reine : Mark Clattenburg (Portugal 2016), Martin Atkinson (Suède 2017) et donc Anthony Taylor.

Voir le tableau des arbitres

Le score : un 0-2 inédit contre les Pays-Bas

PNG - 8.7 ko
C’est le 44e 0-2 de l’histoire des Bleus, le deuxième score de défaite le plus fréquent derrière le 0-1 (50) et devant le 1-2 (42). Par contre c’est le premier contre les Pays-Bas en 28 confrontations depuis 1908. Et le quatrième de l’ère Deschamps (sur 16 défaites) après ceux à Kiev contre l’Ukraine en novembre 2013, à Wembley face à l’Angleterre en novembre 2015 et enfin contre l’Espagne à domicile en mars 2017.

Voir la matrice des scores

Palmarès : un titre mondial perdu

JPEG - 12.8 ko
En battant la Croatie en finale de la Coupe du monde, les Bleus avaient conquis la première place du classement FIFA (perdue depuis, au profit de la Belgique) mais avaient aussi raflé le titre de l’UFWC, le championnat du monde non officiel dont le logo est ce charmant dinosaure ci-dessus. Le principe étant que ce titre se gagne en battant le détenteur (sur le principe du championnat du monde de boxe), ce sont désormais les Pays-Bas qui le détiennent. Jusqu’à leur prochaine défaite.

Lire l’article Ce titre des Bleus que vous ne connaissez pas

Le gardien : quinzième pénalty encaissé par Lloris

PNG - 5.4 ko
La panenka de Memphis Depay était limite irrespectueuse vu le match remarquable d’Hugo Lloris à Rotterdam. Sur 17 pénaltys qu’il a dû jouer depuis 2008, c’est le 15e qui est transformé. Et déjà le quatrième pour 2018, ce qui fait beaucoup. Avant Depay, le Colombien Quintero, l’Australien Jedinak et l’Allemand Kroos avaient remporté leur duel. Lloris en est à 13 échecs consécutifs dans cet exercice en sélection, dont 10 depuis 2016.

JPEG - 82.5 ko

La ville : cinquième défaite à Rotterdam

PNG - 6.2 ko
Même si elle est l’incarnation du souvenir du 1er juillet 2000 et de la renversante finale de l’Euro face à l’Italie, Rotterdam n’est pas très accueillante pour les Bleus : ils n’y ont gagné qu’une fois contre les Pays-Bas en novembre 1982 pour un nul (mars 2004) et cinq défaites en 1908 (1-4), 1949 (1-4), 1963 (0-1), 1981 (0-1) et donc 2018. Amsterdam, lieu des deux derniers Pays-Bas - France en 2016, est beaucoup plus hospitalière (4 victoires pour 2 défaites).

JPEG - 59.4 ko

Voir le tableau des villes

En compétition : onzième match de l’année, record égalé

PNG - 10.6 ko
Prenez sept matchs de Coupe du monde et ajoutez-y quatre rencontres de Ligue des Nations, vous arrivez à onze rencontres en compétition pour 2018. Un record ? Oui, mais égalé seulement. En 2016 et 2006, les Bleus en avaient fait autant, avec quatre matchs qualificatifs à l’automne, pour la Coupe du monde 2018 ou pour l’Euro 2008. En 2003 et en 1986, ils en avaient joué dix. Dont cinq en Coupe des Confédérations à l’époque de Jacques Santini, et sept en Coupe du monde avec Henri Michel. A noter que la seule fois où l’équipe de France n’avait perdu aucun match de compétition ces années-là, c’était en 2003 (10 victoires sur 10). Elle en a perdu un en 2018, 2016 et 2006, et deux en 1986.

Voir le tableau des matchs

Le sélectionneur : sixième défaite en compétition pour Deschamps

PNG - 5.8 ko
On le sait, l’actuel sélectionneur des Bleus est un compétiteur prêt à sacrifier beaucoup (trop ?) de choses sur l’autel du résultat. S’il a perdu 16 fois en 88 matchs dirigés depuis août 2012, le 0-2 de Rotterdam n’est que sa sixième défaite en compétition, preuve que DD ne lâche toujours rien, ou pas grand chose. Les cinq précédents remontent à mars et novembre 2013 (Espagne et Ukraine), juillet 2014 (Allemagne), juillet 2016 (Portugal) et juin 2017 (Suède). Mais c’est la première fois qu’il perd deux rencontres en année paire, avec celle amicale contre la Colombie en mars.

Voir le tableau des sélectionneurs

C’est la première fois que Benjamin Pavard et Steven Nzonzi perdent en équipe de France

PNG - 5.3 ko
Le premier aura tenu 16 matchs, le second 13. Benjamin Pavard et Steven Nzonzi ne sont plus invincibles en sélection, ce qui est sans doute une bonne nouvelle pour eux : pour le rester, il faut faire une carrière internationale relativement brève, comme le recordman Eric Di Meco (23 entre 1989 et 1996) ou son dauphin Ludovic Giuly (17 entre 2000 et 2005). Les Bleus vont devoir se trouver une nouvelle mascotte. Pour l’instant, ils partent de loin avec Kurt Zouma (3) et Alphonse Areola (2).

Lire l’article Ne leur parlez pas de défaite : brève histoire des invaincus

Le joueur : Hugo Lloris rejoint Patrick Vieira et entre dans le top 5

PNG - 7.1 ko
Il aurait sans doute préféré fêter l’événement autrement que par deux buts encaissés et une défaite, même s’il a réalisé une énorme performance à Rotterdam (neuf arrêts !). Hugo Lloris est entré dans le top 5 d’où il chasse Patrick Vieira, même si les deux hommes comptent le même nombre de sélections. Lloris a un temps de jeu largement supérieur (1955 minutes de plus, soit 32 heures !) et, s’il joue contre l’Uruguay mardi, délogera dans la foulée Zidane de la quatrième place.
Plus bas, Blaise Matuidi a rejoint le grand Max Bossis alors que Raphaël Varane et Moussa Sissoko entourent Jean-Pierre Papin autour de la 40e place.

Joueur Sel Tps
jeu
mn
%
tit
G N P Buts
5 Hugo Lloris 107 9609 100% 61 25 21 0
12 Olivier Giroud 86 4842 66% 54 14 18 32
22 Blaise Matuidi 76 5429 86% 52 10 14 9
28 Antoine Griezmann 66 4547 80% 45 11 10 26
40 Raphaël Varane 54 4621 98% 35 10 9 3
42 Moussa Sissoko 54 2705 48% 34 9 11 2
88 N’Golo Kanté 35 2580 83% 26 6 3 1
114 Kylian Mbappé 27 1865 78% 17 6 4 10
137 Lucas Digne 23 1432 57% 14 6 3 0
157 Ousmane Dembélé 21 824 43% 12 6 3 2
192 Benjamin Pavard 17 1265 76% 12 4 1 1
248 Steven Nzonzi 13 486 31% 9 3 1 0
404 Presnel Kimpembe 6 396 67% 3 2 1 0
574 Tanguy Ndombele 3 33 0% 1 1 1 0
Voir le tableau des joueurs

La feuille de match

PNG - 5.9 ko
Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[844] Pays-Bas 2-0 France

Ligue des Nations, qualifications
16 novembre 2018, 20h45 - Rotterdam, stade de Kuip, 48 000 spectateurs.
arbitre : Anthony Taylor (Angleterre)
sélectionneur : Didier Deschamps - 88e match, 50 ans
disposition : 4-3-3

TACTIQUE

JPEG - 49.3 ko

BUTS
scoreminbuteurpasseur ou CPA
0-1 44’ Georginio Wijnaldum
0-2 90+3’ Memphis Depay pénalty
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
 1 Hugo Lloris 90     107 31 Tottenham
2 Benjamin Pavard 90   72e  17 22 Stuttgart
 4  Raphaël Varane 90  54  25  Real Madrid
 3  Presnel Kimpembe  90      6  23   Paris SG
12 Lucas Digne 90   57e 23 25 Everton
 13  N’Golo Kanté   90     50e  35  27  Chelsea
 15  Steven Nzonzi 81       13  29   FC Séville
 21  Tanguy Ndombele   9    3  21   Lyon
14  Blaise Matuidi  65    76  31  Juventus
6 Moussa Sissoko  25     54 29 Tottenham
10 Kylian Mbappé 90  27 19 Paris SG
 7 Antoine Griezmann  90      66 27 Atlético Madrid
 9  Olivier Giroud   65    86  32   Arsenal
11 Ousmane Dembélé  25   89e   21 21  FC Barcelone
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
 16  Steve Mandanda  28  33  Marseille
 23  Alphonse Aréola  2 25 Paris SG
 19  Djibril Sidibé 18   26   Monaco
22 Ferland Mendy 0 23 Lyon
 17  Adil Rami   35  32   Marseille
5 Mamadou Sakho 28 28 Crystal Palace
 20  Florian Thauvin   6   25   Marseille
 18  Nabil Fekir  19   25   Lyon
8 Alassane Plea 0 25 Mönchengladbach

Les noms en italique indiquent les remplaçants, « nb sel » le nombre de sélections à l’issue du match, « e/s » les entrées et sorties. Dans la colonne « cas », = capitaine, = début de carrière, = fin de carrière, =averti, = expulsé. Dans la partie buts, CPA désigne les coups de pied arrêtés (coup franc, pénalty ou corner direct)
RÉSUMÉ

Rencontres et dédicaces

Retrouvez l'agenda des auteurs du Dico des Bleus dans toute la France

Derniers livres parus

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité