Antoine Griezmann

Né le 21 mars 1991 à Mâcon, il débute en sélection (874e joueur depuis 1904) le 5 mars 2014 contre les Pays-Bas. Il a alors près de 23 ans et sort d’une suspension d’un an avec les Espoirs. Il évolue alors en Espagne, à la Real Sociedad de San Sebastian, qu’il a rejoint à 14 ans. Son arrivée chez les Bleus a coïncidé, au jour près, avec le dernier match de Franck Ribéry. Petit gabarit mais gros volume de jeu, Antoine Griezmann débute sur le côté droit puis s’installe dans l’axe derrière l’avant-centre.

Il explose lors de l’Euro 2016, qu’il termine meilleur buteur et meilleur joueur, avant de passer au cran au-dessus en 2018 en remportant en trois mois la Ligue Europa, la Coupe du monde et la Supercoupe d’Europe. Si son transfert à Barcelone en 2019 est un échec, il devient le neuvième centenaire en sélection en octobre 2021, le jour-même où il remporte la Ligue des Nations. En 2022, il est replacé en milieu de terrain lors de la Coupe du monde au Qatar. Il ne marque pas mais atteint à nouveau la finale. Il enchaine aussi plus de 80 matchs consécutifs en Bleu à partir d’août 2017, justifiant son statut de chef de file de la dixième génération des Bleus. Il est enfin le meilleur passeur en sélection.

Génération 10 : les années Griezmann (depuis 2014)

Publié le 26 février 2024 - Bruno Colombari

Le portrait de celle-là est forcément incomplet, puisque cette dixième génération bleue est encore en activité, tant que son chef de file n’aura pas renoncé à la sélection. Mais le titre mondial de juillet 2018 l’a propulsée dans l’histoire du football mondial.

Les ouvreurs de score

Publié le 15 janvier 2024 - Bruno Colombari

Ce sont eux qui marquent le premier but du match, ce qui assure dans 79% des cas la victoire aux Bleus. Qui sont les plus efficaces dans cet exercice ? Et à quelle minute marquent-ils ?

Griezmann, buteur royal de l’Atlético de Madrid

Publié le 10 janvier 2024 - Matthieu Delahais

Le but d’Antoine Griezmann face au Real Madrid est le 174e qu’il inscrit avec les Matelassiers, ce qui fait de lui le meilleur buteur de l’histoire du club madrilène. Il rejoint Henry et Gignac dans ce registre à l’étranger.