Antoine Griezmann face aux meilleurs buteurs français

Publié le 29 février 2020, mis à jour le 27 mai 2020 - Bruno Colombari

Trente buts en sélection : ils sont huit seulement à avoir atteint ce seuil, dont cinq à l’avoir dépassé. Entre Griezmann, Papin, Fontaine, Zidane, Trezeguet, Giroud, Platini et Henry, il y a match.

C’est l’équivalent des centenaires en sélection : l’élite des buteurs en bleu sont ceux qui ont atteint, ou franchi, la barre des trente réalisations en équipe de France. Ils sont d’ailleurs presque le même nombre : sept centenaires d’un côté (Thuram, Henry, Desailly, Lloris, Zidane, Vieira et Deschamps) et huit trentenaires de l’autre (Henry, Platini, Giroud, Trezeguet, Zidane, Fontaine, Papin et Griezmann). Dans quelques mois, si Olivier Giroud engrange trois capes supplémentaires, les deux élites seront équivalentes en nombre. Henry, Zidane et donc Giroud ayant le privilège rare de figurer dans les deux.

Que valent les performances d’Antoine Griezmann par rapport à celles de ses sept prédécesseurs ? Pour les mesurer, j’ai choisi de prendre trois indices sur 7 étapes : le nombre de sélections, le temps de jeu et l’âge au moment du premier but, du cinquième, du dixième, du quinzième, du vingtième, du vingt-cinquième et du trentième. Bien sûr, Henry a dépassé les cinquante, Platini les quarante et Giroud en est tout près, mais la barre des trente buts étant commune aux huit joueurs, je me suis arrêté là. Pour eux, elle est un niveau d’entrée, pas de sortie.

Sur les graphes suivants, on va d’abord s’intéresser au nombre de sélections et au temps de jeu. La distinction entre les deux, peu pertinente à l’époque de Just Fontaine où les changements étaient rarissimes et où le temps de jeu se calculait en multipliant le nombre de matchs par 90, est très importante aujourd’hui : on verra que pour David Trezeguet et dans une moindre mesure Olivier Giroud et Antoine Griezmann, les variations peuvent être conséquentes.

Pourquoi voit-on, à la dernière ligne de chaque graphe, Kylian Mbappé ? L’attaquant parisien n’a pour l’instant marqué « que » 13 buts en 34 sélections, ce qui le laisse loin derrière ces huit joueurs-là, et notamment Just Fontaine qui a marqué 30 fois en seulement 21 matchs. Mais il est à coup sûr le prochain candidat pour accéder aux 30 buts (d’ici 2022 probablement), et ses temps de passage sont intéressants à comparer aux autres.

Premier but : Fontaine le plus expéditif, Henry en retard

PNG - 56.5 ko

Au premier but, les écarts sont encore faibles : trois joueurs ont marqué dès leurs débuts, et pas les moindres : Michel Platini contre la Tchécoslovaquie en 1976, Zinédine Zidane contre la République tchèque en 1994, avec un doublé inscrit en moins d’une demi-heure de jeu, et Just Fontaine qui a fait d’entrée exploser les compteurs avec un triplé pour sa première sélection face au Luxembourg en 1953. Papin marqué à sa deuxième sélection (contre le Canada en juin 1986) et Griezmann et Giroud ont trouvé la cible à leur troisième rencontre (mais après seulement 70 minutes de temps de jeu cumulé pour le second). Mbappé, face aux Pays-Bas en 2017 et Trezeguet contre la Finlande en 1998 ont attendu leur cinquième sélection pour ouvrir leur compteur, mais avec un temps de jeu plutôt faible (195 minutes pour le premier, 95 pour le second). Thierry Henry a marqué à sa quatrième sortie (contre l’Afrique du Sud à Marseille en 1998), mais il comptait 287 minutes, de très loin le total le plus élevé des neuf.


 

Cinquième but : Platini aligne, Giroud a la traîne

PNG - 61.1 ko

Au cinquième but, les positions commencent à se décanter : le plus lent est incontestablement Olivier Giroud, qui n’atteint ce total qu’à sa 23ème sélection, contre l’Australie en 2013 (un doublé ce soir-là). A l’opposé, alors que Just Fontaine s’attaque à son hallucinant record à la Coupe du monde 1958 (il marque son cinquième but à sa sixième sélection, contre le Paraguay), Michel Platini aligne les gardiens en marquant cinq fois en huit matchs (contre la Suisse en 1977), dont quatre coups francs. Zidane tient bien la cadence, avec 5 buts en 10 sélections contre la Grèce en 1996. Ça ne va pas durer. A noter le temps de jeu minimaliste de Griezmann, seulement 659 minutes à son cinquième but (mais en 13 matchs), soit quasiment le temps de passage de Michel Platini (661).

Dixième but : moins de 1000 minutes pour Trezeguet

PNG - 63.6 ko

Just Fontaine, qui continue son infernal tir aux pigeons en Suède (10 buts en 8 matchs et 675 minutes), est évidemment hors course, mais il faut relever la belle performance de David Trezeguet : juste après l’Euro 2000, il signe un triplé contre la Sélection FIFA à Marseille au mois d’août. Son dixième but est atteint certes en 22 sélections, mais en 992 minutes seulement. C’est à peu près trois fois moins que Zinédine Zidane, qui en est déjà à sa 39ème cape : mais le bougre choisit son moment, pour catapulter de la tête un corner d’Emmanuel Petit, en finale de la Coupe du monde contre le Brésil. Quant à Kylian Mbappé qui apparaît dans ces graphes pour la dernière fois (provisoirement), il est dans des temps de passage moyens aussi bien en nombre de sélections qu’en temps de jeu. Mais il est largement le plus jeune des neuf, on le verra plus tard.


 

Quinzième but : Platini et Giroud au coude à coude au temps de jeu

PNG - 58.1 ko

On peut mettre le même temps, à dix minutes près, pour marquer quinze fois en sélection (2127 minutes pour l’un, 2137 pour l’autre) et compter presque deux fois plus de sélections : Giroud en est à 48 lors de son quinzième but (face au Cameroun en 2016) et Platini à seulement 26 (contre Chypre en 1980). Papin compte autant de matchs que Trezeguet (31) mais 13 heures (!) de jeu supplémentaires en 1991 contre la Tchécoslovaquie. Antoine Griezmann n’est pas en avance avec 40 sélections déjà face au Luxembourg en mars 2017.

Vingtième but : derrière Fontaine, il n’y a plus que Trezeguet

PNG - 58.4 ko

L’année 1958 s’achève en apothéose pour Just Fontaine qui vient de marquer son 17e but en cinq mois, son 20ème en seulement 13 sélections. Le seul à suivre de loin la cadence, c’est David Trezeguet, du moins au temps de jeu : il lui a fallu 2191 minutes pour atteindre son vingtième but contre Malte en 2003, mais au bout de 42 sélections. Il est devancé par Platini (33) et Papin (35), mais fait bien mieux que Henry (49), Giroud et Griezmann (53) et surtout Zidane (81).

Vingt-cinquième but : Papin accélère, Platini ralentit

PNG - 61 ko

Les deux saisons entre la Coupe du monde 1982 et l’Euro 1984 sont plutôt creuses pour Platini, qui ne marque que quatre fois en 22 mois, mais il va bientôt se rattraper. Si Papin n’a plus son rythme effrayant de 1990-1991, il continue de planter et atteint son 25ème but à sa 44ème cape contre l’Autriche en mars 1993. Just Fontaine enchaîne deux triplés en deux matchs fin 1959, pour sa 18ème sélection. C’est environ trois fois moins que Thierry Henry, qui en est à 56 en novembre 2003 lors d’un match éblouissant contre l’Allemagne.


 

Trentième but : Platini empile, Zidane transforme

PNG - 60.5 ko

Contre l’Azerbaïdjan à l’automne 1994, JPP marque son dernier but en sélection dans l’anonymat de Trabzon. Dernier but aussi pour Fontaine contre le Chili en mars 1960, pour sa vingtième et avant-dernière cape. Quant à Zizou, il vient de battre Ricardo à Munich sur pénalty et de qualifier les Bleus pour leur deuxième finale mondiale. Il lui restera un 108ème et dernier match à jouer, et un 31ème et dernier match à jouer. On connaît la suite.

Trois ans d’avance pour Mbappé

La courbe des âges a-t-elle une réelle signification ? Pas sûr, tant elle dépend du début de la carrière internationale : difficile de comparer les performances de Giroud, qui a débuté en sélection à 25 ans, et celles de Mbappé, qui avait sept ans de moins lors de son premier match en équipe de France. Mais ce dernier, après des débuts poussifs (un but lors des dix premières sélections) a franchement accéléré en 2018 (9 buts) et a actuellement trois bonnes années d’avance sur les meilleurs temps de passage à 10 buts, ceux de Platini et Trezeguet. Ce qui pourrait l’amener, à ce rythme-là, aux environs de 30 buts un peu avant ses 23 ans. Pour l’instant, le seul à avoir atteint ce total avant ses 27 ans est Just Fontaine. On souhaite seulement au natif de Bondy une carrière plus longue que celle de son aîné.

JPEG - 93.7 ko
pour finir...

Article écrit d’après une idée de Matthieu Delahais.

Dernier livre paru

Sites partenaires


Trophée virtuel spécial Euro


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


273 matchs des Bleus en intégralité