Giroud/Benzema, stats croisées

Publié le 12 juin 2017, mis à jour le 27 mai 2020 - Bruno Colombari

Buts en compétition, passes décisives, temps de jeu, efficacité : entre Giroud et Benzema, il y a match. En termes statistiques, l’écart est nettement plus faible qu’on ne le croit, même si le palmarès en club du second est largement supérieur.

L’avant-centre de Chelsea contre celui du Real : entre ces deux-là, la rivalité a toujours été un peu plus que sportive. Entre le 11 novembre 2011, jour des débuts d’Olivier Giroud contre les Etats-Unis, et octobre 2015, dernière apparition de Benzema en sélection, il n’y a eu que huit titularisations en quatre ans et seize matches où ils se sont côtoyés au total 572 minutes, soit même pas dix heures, alors qu’ils se sont croisés dix-sept fois. La seule rencontre où ils ont passé tous les deux 90 minutes est le match contre la Géorgie de mars 2013 (celui où ont débuté Pogba et Varane). Olivier Giroud avait marqué ce soir-là.

JPEG - 42.3 ko

Benzema décisif toutes les 116 minutes, Giroud toutes les 115

Giroud compte 39 buts et Benzema 27, ce qui en font les troisième et dixième meilleurs buteurs de l’histoire de l’équipe de France (avec Antoine Griezmann désormais intercalé entre les deux). Giroud a un ratio supérieur : 0,40 but/match contre 0,33 pour Benzema. A noter que l’attaquant de Chelsea a tiré son premier pénalty en sélection en novembre 2018 (et réussi ses deux suivants depuis), alors que celui du Real a marqué deux fois ainsi (et en a raté deux autres).

Si on affine un peu en tenant compte du temps de jeu, l’écart se creuse : avec ses 59 titularisations, Benzema a passé 5130 minutes en Bleu, soit une moyenne de 63 minutes par match. Giroud, lui, a joué plus longtemps (5517 minutes) pour 66 titularisations, soit 57 minutes par match en moyenne.

Les matches en compétition sont en gras. Les buts décisifs sont indiqués avec l’abréviation dcsf.

# Benzema 27 butsGiroud 39 buts
1 Autriche 2007 Allemagne 2012
2 Féroé 2007  Espagne 2012 [dcsf]
3 Féroé 2007  Géorgie 2013
4 Suède 2008  Australie 2013
5 Tunisie 2008  Australie 2013
6 Turquie 2009  Norvège 2014
7 Féroé 2009  Norvège 2014
8 Autriche 2009  Jamaïque 2014
9 Bosnie 2010  Suisse 2014
10 Luxembourg 2010  Danemark 2015 [mars]
11 Angleterre 2010  Danemark 2015 [oct.]
12 Brésil 2011  Danemark 2015 [oct.]
13 Albanie 2011 [dcsf]   Allemagne 2015
14 Estonie 2012  Pays-Bas 2016
15 Estonie 2012  Cameroun 2016
16 Australie 2013  Ecosse 2016
17 Finlande 2013  Ecosse 2016
18 Ukraine 2013 [dcsf]  Roumanie 2016 [dcsf]
19 Pays-Bas 2014  Islande 2016
20 Jamaïque 2014  Islande 2016
21 Jamaïque 2014  Italie 2016
22 Honduras 2014  Luxembourg 2017 [dcsf]
23 Honduras 2014  Luxembourg 2017
24 Suisse 2014  Paraguay 2017
25 Portugal 2014  Paraguay 2017
26 Arménie 2015  Paraguay 2017
27 Arménie 2015  Suède 2017
28 Biélorussie 2017 [dcsf]
29 Galles 2017
30   Colombie 2018
31 Irlande 2018
32 Pays-Bas 2018 [dcsf]
33 Uruguay 2019
34 Moldavie 2019
35 Islande 2019 
36 Albanie 2019 
37 Islande 2019 [dcsf]
38 Turquie 2019 [dcsf]
39 Moldavie 2019 [dcsf]

Benzema meilleur passeur

Si on additionne les buts marqués et les passes décisives, Olivier Giroud a été décisif toutes les 115 minutes (39 buts, 9 passes), quasiment comme Karim Benzema (116 minutes, 27 buts, 17 passes). Le Madrilène est pourtant bien meilleur passeur que l’attaquant de Chelsea. La preuve...

# Benzema 17 passesGiroud 9 passes
1 Ukraine 2007 [Govou] Islande 2012 [Ribéry]
2 Biélorussie 2011 [Malouda]  Islande 2012 [Rami]
3 Ukraine 2011 [Martin]  Estonie 2012 [Ménez]
4 Chili 2011 [Rémy]  Jamaïque 2014 [Cabaye]
5 Albanie 2011 [Mvila]  Suisse 2014 [Valbuena]
6 Estonie 2012 [Ribéry]  Irlande 2016 [Griezmann]
7 Islande 2012 [Debuchy]  Islande 2016 [Griezmann]
8 Ukraine 2012 [Ménez]  Pays-Bas 2017 [Griezmann]
9 Finlande 2012 [Diaby]  Argentine 2018 [Mbappé]
10 Biélorussie 2012 [Ribéry]
11 Jamaïque 2014 [Matuidi]
12 Jamaïque 2014 [Giroud]
13 Jamaïque 2014 [Griezmann]
14 Suisse 2014 [Matuidi]
15 Suisse 2014 [Sissoko]
16 Portugal 2014 [Pogba]
17 Arménie 2014 [Griezmann]

Mais si Benzema a fait trois passes décisives en phase finale (sur 17), Giroud en a réalisé quatre (sur 9).

On a souvent reproché à Giroud de ne marquer que contre des adversaires faibles et dans des matches comptant pour du beurre. Benzema a scoré 12 fois en compétition et 15 en amical, mais le ratio de Giroud est presque équivalent ; 17 buts dans des matches à enjeu, 22 dans ceux qui n’en ont pas. Giroud a marqué quatre fois en phase finale (contre la Suisse en Coupe du monde 2014, face à la Roumanie, et un doublé contre l’Islande à l’Euro 2016). Benzema ne l’a fait que trois fois, les trois au Brésil contre le Honduras (doublé) et la Suisse. Les deux ont fait un zéro pointé à l’Euro 2012 (Benzema) et à la Coupe du monde 2018 (Giroud).

JPEG - 44.6 ko

Deux buts décisifs pour Benzema, huit pour Giroud

Si on tient compte maintenant uniquement des buts décisifs lors des matches en compétition, c’est-à-dire des buts qui ont influé directement sur le résultat final, Benzema n’en a inscrit que deux, contre l’Albanie en septembre 2011 (victoire 2-1 à Tirana) et l’Ukraine lors du barrage retour en novembre 2013 [1]. C’est beaucoup moins que Giroud qui en a marqué huit : face à l’Espagne à Madrid en octobre 2012 (1-1, après avoir remplacé Benzema), contre la Roumanie en ouverture de l’Euro 2016 (2-1), face au Luxembourg en mars 2017 (doublé, victoire 3-1), contre la Biélorussie en octobre 2017 (2-1), les Pays-Bas en septembre 2018 (2-1), en Islande (1-0) et face à la Turquie (1-1) en octobre 2019 et contre la Moldavie (2-1) en novembre 2019.

L’un meilleur en club, l’autre en sélection

Le débat entre benzemistes et giroudiens n’étant pas prêt de s’achever (peut-être à la fin de carrière des deux joueurs, et encore, ce n’est pas sûr), on pourrait tenter le constat suivant : Benzema a incontestablement réussi sa carrière en club. Quatre Ligues des champions et trois Coupes du monde des clubs avec le Real Madrid, quatre fois champion de France (avec Lyon) et deux fois champion d’Espagne (avec le Real), une Coupe de France et deux Coupes d’Espagne, meilleur buteur français en Ligue des champions (60 buts en 112 matchs) et 153 buts en 317 matchs de Liga.

Le palmarès d’Olivier Giroud fait peine à voir en comparaison, même s’il n’est pas honteux : une Ligue Europa avec Chelsea en 2019, un titre de champion de France avec Montpellier en 2012, quatre Cups avec Arsenal (3) et Chelsea, 78 buts en 223 matchs de Premier League, 13 buts en 33 matchs de Ligue des Champions. Il se rattrape largement en sélection avec quatre phases finales jouées depuis 2012 et bien entendu le titre mondial de 2018.

Trois feux d’artifices

Enfin, voici trois matches où les deux ont fait le spectacle. Le premier, face à l’Islande en mai 2012, les Bleus l’emportent 3-2 après avoir été menés 0-2. Benzema est passeur sur le but de Debuchy et Giroud sur ceux de Ribéry et Rami. Benzema est sorti à l’heure de jeu, remplacé par Malouda, alors que Giroud entrait à la place de Ben Arfa.


 

Le deuxième est le prolifique France-Jamaïque de juin 2014 (8-0) où ils sont impliqués dans sept buts, avec trois réalisations (Benzema 2, Giroud 1) et quatre passes décisives (Benzema 3, Giroud 1). Et surtout, une scène étonnante et unique à ce jour, une passe décisive de Benzema pour Giroud à la 63e, suivie d’une accolade entre les deux attaquants.


 

Ce soudain et improbable accès de tendresse allait porter ses fruits quelques jours plus tard, lors du second match de Coupe du monde au Brésil. Face à la Suisse, Giroud et Benzema sont impliqués dans les cinq buts français : Giroud ouvre le score, Benzema sert Matuidi, Giroud sert Valbuena, Benzema marque le quatrième but et trouve Sissoko pour le cinquième. Mais c’était l’avant-dernière fois qu’ils allaient être titularisés ensemble.


 

[1Contre le Honduras en 2014, il avait marqué deux fois, le troisième but étant attribué au gardien hondurien contre son camp.

Dernier livre paru

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité