Tableaux de bord 834 après France-Pérou

Publié le 22 juin 2018, mis à jour le 29 juin 2018

Les débuts mondiaux de Nzonzi, la centième de Lloris dix ans après celle de Henry, un nouvel arbitre émirati et une nouvelle destination, une première victoire contre le Pérou : les tableaux de bord vont pouvoir faire tourner mardi.

C’est la première fois que la France bat le Pérou

PNG - 5.3 ko
Le seul précédent était un amical le 24 avril 1982 au Parc (0-1, but d’Oblitas à la 82e). Léonard Specht, Dominique Bathenay (qui forment la défense centrale), Daniel Bravo et Bernard Zénier qui entrent en jeu ne seront pas appelés pour la CM en Espagne. C’est la vingtième et dernière sélection pour Bathenay, à 28 ans.

JPEG - 66.3 ko

Le Pérou et le Sénégal étaient les deux seules sélections que les Bleus n’avaient jamais battues sur les 86 rencontrées. Il est vrai qu’elles ne les avaient rencontré qu’une fois, pour deux défaites 0-1. Le Sénégal est donc maintenant la dernière sélection invaincue face à l’équipe de France. La revanche de Séoul bientôt ?

Le Pérou est aussi le 35e adversaire des Bleus en Coupe du monde, le 7e sud-américain. Seuls la Bolivie, le Vénézuéla et la Colombie n’ont jamais été rencontrés dans une phase finale mondiale.

Face à l’Amérique du sud, le bilan s’approche de l’équilibre : 4 victoires françaises pour 6 défaites et 3 nuls. Avant le Pérou, seuls le Brésil (2 fois en 1998 et 2006) et le Paraguay (2 fois en 1958 et 1998) avaient été battus.

Voir le tableau des adversaires

JPEG - 73.1 ko

Iekaterinbourg, destination Sibérie

PNG - 6.2 ko
La ville construite à l’Est de la chaîne de l’Oural, et donc géographiquement parlant en Asie, est la plus à l’Est dans laquelle les Bleus se sont rendus, à près de 4000 kilomètres à vol d’oiseau de Paris. C’est la 176e destination de l’équipe de France depuis 1904.

Voir le tableau des villes

Deux sur deux, troisième

PNG - 7.2 ko
Commencer une Coupe du monde par deux victoires, ce n’est pas arrivé souvent aux Bleus. C’est la troisième fois (en 15 participations). Les précédents remontent à 1998 (Afrique du Sud et Arabie Saoudite) et 2014 (Honduras et Suisse). Mais il y avait eu alors beaucoup plus de buts : 7 la première fois (3-0 puis 4-0) et 8 la seconde (3-0 et 5-2). Le profil de 2018 ressemble plutôt à celui de l’Euro 2016 (2-1 contre la Roumanie et 2-0 face à la Suisse). C’est la troisième fois d’affilée que Didier Deschamps réussit le doublé en ouverture en tant que sélectionneur (il l’avait fait aussi sur le terrain en 1998 et en 2000).

Voir le tableau des matchs

L’arbitre : les Emiratis portent chance aux Bleus

PNG - 5.5 ko
Mohammed Abdulla Hassan (Emirats Arabes Unis), 39 ans, est le 515e arbitre de l’équipe de France. Le précédent arbitre émirati à avoir dirigé un match des Bleus était Ali Bujsaim, cinq fois entre 1998 et 2002. Il avait géré deux matchs de Coupe du monde, le huitième de finale contre le Paraguay à Lens et le match d’ouverture à Séoul face au Sénégal. Avec lui au sifflet, l’équipe de France a remporté quatre matchs sur cinq, la seule défaite étant la dernière contre le Sénégal.

Voir le tableau des arbitres

Le gardien : Lloris septième centenaire

PNG - 5.4 ko
Hugo Lloris a fêté sa centième sélection par une victoire, une clean-sheet (sa 45e), une qualification et un dixième match de Coupe du monde. Pas mal. Il aura fallu 96 ans pour avoir un Bleu à 100 sélections (Didier Deschamps en juin 2000), 2 ans pour le deuxième (Marcel Desailly en octobre 2002), 20 mois pour le troisième (Lilian Thuram en juin 2004), 2 ans pour le quatrième (Zinédine Zidane en mai 2006), 5 mois pour le cinquième (Patrick Vieira en novembre 2006) et 2 ans pour le sixième (Thierry Henry en juin 2008). Et 10 ans pour le septième.

JPEG - 55.2 ko

Combien attendrons-nous pour le huitième ? Antoine Griezmann et Paul Pogba sont les mieux placés avec 56 sélections. Au rythme actuel, il faut compter environ entre 3 ans et demi et 4 ans, soit vers la fin 2021 ou la mi-2022. Olivier Giroud (76) et Blaise Matuidi (69) sont devant, mais à 31 ans (32 en août prochain pour le premier), il n’y a quasiment aucune chance qu’ils soient encore là après l’Euro 2020.

Le score : le 77e 1-0

PNG - 5.4 ko
C’est le résultat qui revient le plus souvent dans les 834 matchs des Bleus. C’est le septième depuis que Didier Deschamps est sélectionneur, un par an en moyenne (deux en 2014, aucun en 2013). En Coupe du monde, il y en a eu 6 seulement (en 61 matchs). Avant celui contre le Pérou, on en trouve deux en 2006 (Brésil et Portugal), un en 1998 (Paraguay), un en 1986 (Canada) et un en 1982 (Autriche).

Voir la matrice des scores

JPEG - 38.1 ko

Le joueur : débuts mondiaux pour Steven Nzonzi

PNG - 7.1 ko
Après Pavard, Umtiti, Hernandez, Kanté, Tolisso, Mbappé, Dembélé et Fekir, Steven Nzonzi est le neuvième nouveau mondialiste des Bleus, qui sont désormais 77.

Voir le tableau des joueurs à la Coupe du monde

Au classement des joueurs, hormis bien sûr la centième sélection de Lloris (j’y reviendrai dans un prochain article), Olivier Giroud est à la hauteur de Max Bossis (76) mais avec un temps de jeu beaucoup plus restreint (45 heures de moins !). Paul Pogba et Antoine Griezmann ne se lâchent pas, y compris au nombre de victoires (39 chacun). Et Benjamin Pavard, même s’il n’a pas brillé face au Pérou, joue toujours le rôle de mascotte des Bleus : 8 sélections, aucune défaite.

Joueur Sel Tps
jeu
mn
%
tit
G N P Buts
7 Hugo Lloris 100 8979 100% 56 24 20 0
21 Olivier Giroud 76 4006 62% 48 11 17 31
25 Blaise Matuidi 69 4865 84% 47 9 13 9
37 Paul Pogba 56 4226 84% 39 9 8 9
38 Antoine Griezmann 56 3726 77% 39 8 9 21
61 Raphaël Varane 44 3766 98% 29 7 8 2
114 N’Golo Kanté 26 1806 77% 20 4 2 1
151 Samuel Umtiti 21 1801 95% 15 3 3 2
191 Kylian Mbappé 17 1110 76% 11 3 3 5
229 Ousmane Dembélé 14 623 50% 9 3 2 2
230 Nabil Fekir 14 325 14% 8 3 3 2
336 Benjamin Pavard 8 455 50% 6 2 0 0
362 Lucas Hernandez 7 397 57% 5 1 1 0
454 Steven Nzonzi 5 165 20% 4 1 0 0
Voir le tableau des joueurs

Le buteur : et de cinq pour Mbappé, 54e buteur en Coupe du monde

PNG - 8.3 ko
Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour voir l’attaquant parisien de 19 ans et six mois marquer en phase finale mondiale. Il est le 54e buteur français en Coupe du monde, le plus jeune aussi. Il est désormais 72e au classement général des buteurs, à hauteur de Marc Berdoll qui lui aussi avait marqué en Coupe du monde, il y a quarante ans, contre la Hongrie à Mar del Plata. Mais il avait 25 ans.

Voir le tableau des buteurs
Joueur Buts Sel buts/
match
CF Pe 2 3+
4 Olivier Giroud 31 0 76 0,41 0 0 6 1
13 Antoine Griezmann 21 0 56 0,38 1 4 3 0
40 Paul Pogba 9 0 56 0,16 1 0 0 0
41 Blaise Matuidi 9 0 69 0,13 0 0 2 0
72 Kylian Mbappé 5 +1 17 0,29 0 0 1 0
171 Ousmane Dembélé 2 0 14 0,14 0 0 0 0
172 Nabil Fekir 2 14 0,14 0 0 0 0
181 Samuel Umtiti 2 0 21 0,10 0 0 0 0
192 Raphaël Varane 2 0 44 0,05 0 0 0 0
320 N’Golo Kanté 1 0 26 0,04 0 0 0 0
Voir le tableau des buteurs

PNG - 5.9 ko

La feuille de match

Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[834] France 1-0 Pérou

Coupe du monde, premier tour
21 juin 2018, 20h - Iekaterinbourg, Iekaterinbourg Arena - 32 789 spectateurs
arbitre : Mohammed Abdulla Hassan (Emirats Arabes Unis)
sélectionneur : Didier Deschamps - 78e match, 49 ans
disposition : 4-2-3-1

TACTIQUE

JPEG - 47.8 ko

TENUES
Illustration Denis Hurley / Museum of Jerseys
Illustration Denis Hurley / Museum of Jerseys
https://museumofjerseys.com/2018/06...
BUT
scoreminbuteurpasseur ou CPA
1-0 34’  Kylian Mbappé  
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
 1 Hugo Lloris 90 100 31 Tottenham
2 Benjamin Pavard 90     8 22 Stuttgart
 4  Raphaël Varane 90  44  25  Real Madrid
 5 Samuel Umtiti 90    21 24 FC Barcelone
21 Lucas Hernandez  90  7 22 Atlético Madrid
 13  N’Golo Kanté   90      26  27  Chelsea
 6 Paul Pogba 89 86e  56 25 Manchester Utd
 15  Steven Nzonzi  1      5  29   FC Séville
 14  Blaise Matuidi 90 16e  69  31  Juventus
 7 Antoine Griezmann  80      56 27 Atlético Madrid
 18  Nabil Fekir  10      13   24   Lyon
 9  Olivier Giroud   90      76  31   Chelsea
 10 Kylian Mbappé 75    17 19 Paris SG
11 Ousmane Dembélé 15  14 21  FC Barcelone
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
 16  Steve Mandanda  27  33  Marseille
 23  Alphonse Aréola  0 25 Paris SG
 19  Djibril Sidibé 17   25   Monaco
 22  Benjamin Mendy   7  23   Manchester City
 17  Adil Rami   35  32   Marseille
 3  Presnel Kimpembe  2  22   Paris SG
12  Corentin Tolisso  10   23   Bayern
 8 Thomas Lemar 12 22  Monaco
 20  Florian Thauvin  4   25   Marseille

Les noms en italique indiquent les remplaçants, « nb sel » le nombre de sélections à l’issue du match, « e/s » les entrées et sorties. Dans la colonne « cas », = capitaine, = début de carrière, = fin de carrière, =averti, = expulsé. Dans la partie buts, CPA désigne les coups de pied arrêtés (coup franc, pénalty ou corner direct)
RÉSUMÉ

Derniers livres parus

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité