Tableaux de bord 837 après Uruguay-France

Publié le 7 juillet 2018

La première victoire française contre l’Uruguay en Coupe du monde, le douzième but de la tête depuis 1930, Lloris devant Giresse pour deux minutes et le quatrième 2-0 en phase finale mondiale : les tableaux de bord ont la main ferme, eux.

C’est la première fois que la France bat l’Uruguay en Coupe du monde

PNG - 5.3 ko
Après trois oppositions stériles au premier tour en 1966 (défaite 1-2), 2002 (0-0) et 2010 (0-0), qui ont toutes débouché sur une élimination rapide des Bleus, l’équipe de France a enfin battu l’Uruguay en Coupe du monde. Parmi toutes les nations qui ont affronté les Bleus plusieurs fois en phase finale mondiale, il n’en reste plus que deux invaincues : la Yougoslavie (0-1 en 1954 en Suisse, 2-3 en 1958 en Suède) qui n’existe plus, et l’Angleterre (0-2 en 1966 et 1-3 en 1982) qui elle existe encore et espère toujours jouer la finale le 15 juillet.

Voir le tableau des adversaires en Coupe du monde

JPEG - 119.2 ko

La ville : Nijni-Novgorod, 177e destination

PNG - 6.2 ko
L’endroit, cher à Michel Strogoff, n’avait jamais accueilli de match des Bleus avant le quart de finale contre l’Uruguay. C’est la 177e ville où l’équipe de France a joué depuis 1904, la cinquième en Russie après Moscou, Saint-Petersbourg, Kazan et Iékaterinbourg. Moscou regroupe toutes les défaites françaises dans le pays (toutes face à l’URSS).

Voir le tableau des villes

L’arbitre : l’Argentin Néstor Pitana aura porté chance, cette fois

PNG - 5.5 ko
A 43 ans, il avait déjà arbitré une fois l’équipe de France, et c’était déjà pour un quart de finale de Coupe du monde, contre l’Allemagne en 2014 à Rio (0-1). On lui donne rendez-vous au Qatar en 2022.
En Russie, il avait déjà arbitré trois matchs : Russie-Arabie Saoudite, Mexique-Suède et Croatie-Danemark.

C’est le hutième arbitre argentin pour les Bleus (pour 10 matchs) qui avaient perdu trois fois : outre 2014 à Rio, il y en avait eu une en janvier 1971 à Buenos Aires contre l’Argentine (0-2) avec Arturo Andres Ithurralde, cinq jours après un autre Argentine-France arbitré également par un Argentin, Roberto Barreiro. La troisième défaite remonte au 1er septembre 2001 avec Daniel Gimenez à Santiago contre le Chili (1-2).

Le score : le quatrième 2-0 en Coupe du monde

PNG - 5.9 ko
Si une victoire 2-0 est relativement banale (il y en a déjà eu 67 dans l’histoire de l’équipe de France), c’est un score plutôt rare en Coupe du monde, où on ne le retrouve que quatre fois. Avant celui contre l’Uruguay en Russie, il y en avait eu un contre l’Italie à Mexico en 1986, un autre face au Togo à Cologne en 2006 et un troisième à Brasilia face au Nigéria en 2014.

C’est le neuvième depuis août 2012 et l’arrivée de Didier Deschamps : cinq en amical (Pays-Bas 2014, Danemark et Allemagne 2015, Galles 2017 et République d’Irlande 2018) et quatre en compétition (Nigéria 2014, Albanie et Allemagne 2016, Uruguay 2018).

Voir la matrice des scores

JPEG - 120.6 ko

Le gardien : Hugo Lloris huitième français en Coupe du monde

PNG - 5.4 ko
Avec désormais 12 matchs au compteur en trois phases finales mondiales (3 en 2010, 5 en 2014 et 4 cette année), Hugo Lloris a dépassé Alain Giresse pour... deux petites minutes ! Le milieu de terrain a en effet joué une prolongation entière (30 minutes contre la RFA) qui compense presque intégralement les 32 minutes où il a été remplacé en 1986 (7 contre l’URSS, 6 contre le Brésil dans le temps réglementaire, 19 contre la RFA). Hugo Lloris a pour l’instant joué 12 matchs de 90 minutes.

Voir le tableau des joueurs en Coupe du monde

Le buteur : Varane a marqué de la tête, une rareté en Coupe du monde

PNG - 8.3 ko
C’est le premier but de Raphaël Varane en Coupe du monde (dont il devient le 56e buteur français), le troisième en sélection après ceux marqués contre la Suède en 2014 et le Brésil en 2015. Et aussi le troisième de la tête. En Coupe du monde, ce n’est pas le mode opératoire préféré des Bleus, loin de là : en 115 buts inscrits depuis 1930, ce n’est que... le douzième.

JPEG - 79.6 ko

Vous vous souvenez évidemment des deux inscrits par Zidane en finale 1998 contre le Brésil. La même année, Christophe Dugarry avait ouvert le score de la même manière contre l’Afrique du Sud à Marseille.
Depuis, Olivier Giroud (Suisse) et Paul Pogba (Nigéria) en avaient fait de même en 2014 au Brésil. Et auparavant, il y avait eu Just Fontaine contre l’Irlande du Nord en 1958, Bernard Lacombe contre l’Italie en 1978, Alain Giresse (!) face à l’Irlande du Nord en 1982, Jean-Pierre Papin (Canada) et Yannick Stopyra (Hongrie) en 1986.

Joueur Buts Sel buts/
match
CF Pe 2 3+
4 Olivier Giroud 31 0 79 0,39 0 0 6 1
11 Antoine Griezmann 23 +1 59 0,39 1 5 3 0
40 Paul Pogba 9 0 58 0,16 1 0 0 0
51 Kylian Mbappé 7 0 20 0,35 0 0 2 0
130 Raphaël Varane 3 +1 47 0,06 0 0 0 0
177 Ousmane Dembélé 2 0 16 0,13 0 0 0 0
179 Nabil Fekir 2 0 17 0,12 0 0 0 0
183 Samuel Umtiti 2 0 23 0,09 0 0 0 0
283 Benjamin Pavard 1 0 10 0,10 0 0 0 0
324 N’Golo Kanté 1 0 29 0,03 0 0 0 0
Voir le tableau des buteurs

JPEG - 79.8 ko

Le joueur : Olivier Giroud calera-t-il à 81 ?

PNG - 7.1 ko
Avec 79 sélections, l’attaquant de Chelsea sait qu’il fait probablement ses dernières sorties en Bleu. Comme l’équipe de France a encore deux matchs à jouer en Russie, il devrait atteindre les 81 capes. S’il s’arrête là, il sera à la même hauteur que trois anciens coéquipiers qui ont calé à ce niveau : Patrice Evra, Franck Ribéry et Karim Benzema.

Antoine Griezmann talonne pour sa part Luis Fernandez (60 capes) tandis que Paul Pogba a rejoint Henri Michel, Robert Jonquet et Willy Sagnol et que Raphaël Varane est à la hauteur (si l’on peut dire) d’Alain Giresse.

On notera aussi que, 16 mois après ses débuts en sélection, Kylian Mbappé a déjà joué 20 fois en Bleu. Et que notre mascotte Benjamin Pavard en est désormais à dix matchs sans défaite (dont 8 victoires). C’est aussi bien qu’Eric Carrière. Souhaitons-lui de faire mieux que Gaël Givet (12), ce qui voudrait dire que la série d’invincibilité se prolongerait au-delà d’une éventuelle finale.

Joueur Sel Tps
jeu
mn
%
tit
G N P Buts
7 Hugo Lloris 102 9159 100% 58 24 20 0
19 Olivier Giroud 79 4276 63% 50 12 17 31
33 Antoine Griezmann 59 3967 78% 41 9 9 23
36 Paul Pogba 58 4406 84% 41 9 8 9
54 Raphaël Varane 47 4036 98% 31 8 8 3
105 N’Golo Kanté 29 2076 79% 22 5 2 1
134 Samuel Umtiti 23 1981 96% 17 3 3 2
165 Kylian Mbappé 20 1299 75% 13 4 3 7
196 Nabil Fekir 17 354 12% 10 4 3 2
208 Ousmane Dembélé 16 703 50% 10 4 2 2
259 Corentin Tolisso 12 781 75% 9 2 1 0
289 Benjamin Pavard 10 635 60% 8 2 0 1
290 Lucas Hernandez 10 627 70% 7 2 1 0
368 Steven Nzonzi 7 265 29% 5 2 0 0
Voir le tableau des joueurs

La feuille de match

PNG - 5.9 ko

Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[837] France 2-0 Uruguay

Coupe du monde, quart de finale
6 juillet 2018, 17h - Nijni Novgorod, stade de Nijni Novgorod. 43 319 spectateurs.
arbitre : Néstor Pitana (Argentine)
sélectionneur : Didier Deschamps - 81e match, 49 ans
disposition : 4-2-3-1

TACTIQUE

JPEG - 59.5 ko

TENUES
Illustration Denis Hurley / Museum of Jerseys
Illustration Denis Hurley / Museum of Jerseys
https://museumofjerseys.com
BUTS
scoreminbuteurpasseur ou CPA
1-0 40’  Raphaël Varane Antoine Griezmann 
2-0 61’  Antoine Griezmann  
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
 1 Hugo Lloris 90     102 31 Tottenham
2 Benjamin Pavard 90    10 22 Stuttgart
 4  Raphaël Varane 90  47  25  Real Madrid
 5 Samuel Umtiti 90    23 24 FC Barcelone
21 Lucas Hernandez  90   33e  10 22 Atlético Madrid
 13  N’Golo Kanté   90      29  27  Chelsea
 6 Paul Pogba  90      58 25 Manchester Utd
 10 Kylian Mbappé 88 69e  20 19 Paris SG
11 Ousmane Dembélé  2      16 21  FC Barcelone
 7 Antoine Griezmann  89      58 27 Atlético Madrid
 18  Nabil Fekir  1      16   24   Lyon
12  Corentin Tolisso 80      11   23   Bayern
 15  Steven Nzonzi  10    7  29   FC Séville
 9  Olivier Giroud   90    79  31   Chelsea
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
 16  Steve Mandanda  28  33  Marseille
 23  Alphonse Aréola  0 25 Paris SG
 19  Djibril Sidibé 18   25   Monaco
 3  Presnel Kimpembe  3  22   Paris SG
 17  Adil Rami   35  32   Marseille
 8 Thomas Lemar 13 22  Monaco
 20  Florian Thauvin   5   25   Marseille

Les noms en italique indiquent les remplaçants, « nb sel » le nombre de sélections à l’issue du match, « e/s » les entrées et sorties. Dans la colonne « cas », = capitaine, = début de carrière, = fin de carrière, =averti, = expulsé. Dans la partie buts, CPA désigne les coups de pied arrêtés (coup franc, pénalty ou corner direct)
RÉSUMÉ

Rencontres et dédicaces

Retrouvez l'agenda des auteurs du Dico des Bleus dans toute la France

A paraître le 14 novembre

Dernier livre paru

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité