Les victoires et défaites les plus larges par adversaire

Publié le 27 janvier 2022 - Matthieu Delahais - 2

Les Bleus ont infligé à l’Azerbaïdjan, à l’Ukraine et au Kazakhstan les défaites les plus lourdes de leur histoire. A l’inverse, l’équipe de France a permis aux Anglais, aux Danois et aux Hongrois de remporter leurs victoires les plus larges. Et face aux grandes nations du football ?

Trois victoires record

6 septembre 1995 : France Azerbaïdjan 10-0

Alors que les Bleus peinent dans leur groupe qualificatif pour l’Euro 1996 (7 buts marqués en 7 matches, pour 2 victoires et 5 nuls), ils reçoivent l’Azerbaïdjan à Auxerre avec l’obligation de gagner. Ils vont le faire avec la manière en obtenant la plus large victoire de toute l’histoire de l’équipe de France et en franchissant pour la première et seule fois à ce jour la barre des 10 buts. Un homme se dégage du lot : Vincent Guérin, auteur d’un but et de quatre passes décisives. Frank Leboeuf, qui avait des cheveux à l’époque, réalise un doublé dont une talonnade aérienne qui ferait pâlir d’envie Rabah Madjer. Les autres buteurs du soir sont Marcel Desailly, Youri Djorkaeff (également auteur d’un doublé), Reynald Pedros, Christophe Dugarry, Zinedine Zidane et enfin Christophe Cocard, qui devant son public de l’Abbé Deschamps, sera l’auteur du dixième but français.
 Défaite la plus large avant ce match : Malte Azerbaïdjan 0-5, le 19 avril 1994

7 octobre 2020 : France Ukraine 7-1

Dans un monde qui tente de redémarrer doucement après le premier confinement dû au Covid, les Bleus affrontent l’Ukraine. Mais leurs adversaires sont décimés par le virus, à tel point qu’ils sont obligés d’inscrire l’entraîneur des gardiens sur la feuille de match, en tant que suppléant du portier titulaire. Dans ces conditions, les Bleus se font plaisir. Eduardo Camavinga (pas encore 18 ans) ouvre le score d’un joli retourné dès la 9e minute et Olivier Giroud, capitaine pour sa centième sélection, s’offre un doublé et dépasse Platini au classement des buteurs (41e et 42e buts) tandis que Mykolenko marque contre son camp. En début de seconde mi-temps, Tsygankov relance un tout petit peu le match (4-1 à la 52e minute), mais Corentin Tolisso, Kylian Mbappé et Antoine Griezmann donnent de l’ampleur au score en fin de rencontre.
 Défaite la plus large avant ce match : 0-4 face à la Croatie le 25 mars 1995, l’Espagne le 14 juin 2006 et le 6 septembre 2020 et la République tchèque le 6 septembre 2011

13 novembre 2021 : France Kazakhstan 8-0

Les Bleus n’ont besoin que d’une victoire pour assurer leur qualification pour la coupe du monde. Kylian Mbappé va plier l’affaire en une mi-temps et un joli hat-trick (6e, 12e et 32e), bien aidé entre autres par Kingsley Coman double passeur décisif. Le buteur des Bleus continuera à se mettre en valeur en seconde mi-temps, d’abord en offrant un but à Karim Benzema, alors qu’il aurait pu tenter le quadruplé, puis en laissant Antoine Griezmann tiré un penalty qu’il était en droit de tenter lui-même. En fin de rencontre, le numéro 10 français se verra récompensé avec une quatrième réalisation, sur une belle offrande de Moussa Diaby, devenant le premier international à réussir une telle performance depuis 1958 et un certain Just Fontaine. Benzema (auteur d’un autre but) et Adrian Rabiot complètent le score.
 Défaite la plus large avant ce match : 0-6 face à la Turquie le 8 juin 2005 et la Russie le 23 mai 2008

Trois défaites historiques

1er novembre 1906 : France-Angleterre 0-15

Pour cette première rencontre face aux inventeurs du jeu, les Français évoluent pour la première (et dernière fois) de leur histoire dans une tenue intégralement rouge. Pour ce match, les Anglais envoient leur équipe amateur, jugeant qu’elle sera suffisamment forte pour venir à bout des Français. Et effectivement, il n’y aura pas de match. En plus d’une grande différence de niveau, les Tricolores ne jouent pas ensemble, divisés entre les six joueurs parisiens et les cinq provinciaux qui s’ignorent royalement. Le score est déjà de 0-6 à la pause. En seconde mi-temps Woodward tire volontairement un penalty à côté, car il juge que la main l’ayant provoqué était involontaire. Les Français sont incapables de sauver l’honneur et le quinzième et dernier but anglais est inscrit à quelques minutes de la fin devant un stade qui se commence déjà à se vider.

22 octobre 1908 : Danemark-France 17-1

La constitution de l’équipe de France pour les jeux olympiques de 1908 s’est avérée compliquée à tel point que l’USFSA a décidé d’en envoyer deux ! La première se fait laminer en quart de finale par le Danemark 0-9. Quant à la seconde, censée être meilleure, elle subit un échec encore plus cuisant. Menés 3-0 au bout de six minutes, les Français contiennent les Danois jusqu’à la pause en ne concédant que trois autres buts et marquent même par Emile Sartorius. La seconde mi-temps est un calvaire pour les Tricolores qui encaissent 11 buts. Ce score est encore aujourd’hui le plus large en phase finale.

12 juin 1927 : Hongrie-France 13-1

Lorsque les Tricolores se présentent à Budapest, l’équipe est déjà affaiblie par l’absence des joueurs du Red Star en conflit avec la Fédération. De plus, les joueurs profitent un peu trop bien du banquet offert par l’ambassade de France la veille de la rencontre. Sur le terrain, les Français n’y arrivent pas et sont vite dépassés par les événements. Après avoir concédé un premier but à la 17e minute, la défense craque à quatre reprises entre la 25e et la 32e minute. Un sixième but viendra même s’ajouter avant la pause. En seconde mi-temps, Jules Devaquez marque une première fois contre son camp (au milieu de nombreux autres buts hongrois), mais se rattrape à dix minutes du terme, ramenant le score à 10-1. Les Magyars poussent alors et ajoutent trois nouveaux buts avant le coup de sifflet final. Le portier français, Maurice Cottenet, prendra sa retraite après ce match, déclarant “Je crois que je ferais bien de prendre ma retraite. Il faut savoir partir en beauté.”

PNG - 88.9 ko

Et face aux grandes nations du football ?

Pour aller un peu plus loin, comparons les victoires et défaites les plus larges obtenues par les Bleus face aux grandes nations du football. On prendra les sept champions du monde, auxquels on ajoutera la Belgique (adversaire le plus récurrent des Français), le Portugal et les Pays-Bas.

Et sans réelle surprise, les bilans sont au mieux équilibrés. C’est le cas face à l’Argentine (victoire et défaite la plus large obtenues sur le score de 2-0) et du Portugal (4-0 dans les deux cas), mais aussi du Brésil. La plus large victoire obtenue face aux Auriverde était la finale de la Coupe du monde 1998 (3-0) et fait écho à la demi-finale victorieuse des Brésiliens de 1958 (2-5).

PNG - 66.3 ko

Face aux autres adversaires, on note quelques belles victoires en match officiel. Les Bleus ont ainsi battu les Allemands 6-3 lors de la petite finale de la Coupe du monde 1958, les Anglais 5-2 en qualification pour le championnat d’Europe 1964, les Belges 5-0 au premier tour de l’Euro 1984, l’Uruguay 2-0 en finale de la Coupe intercontinentale 1985, l’Espagne 3-1 en huitième de finale de la Coupe du monde 2006 et les Pays-Bas 4-0 (avec le premier but de Kylian Mbappé) en qualification pour la Coupe du monde 2018. Face à toutes ces nations, les défaites les plus larges ont été concédées en match amical (Allemagne 1-5, Angleterre 0-15, Belgique et Italie 0-7, Pays-Bas et Espagne 1-8), sauf face à l’Uruguay large vainqueur des Tricolores en quart de finale des Jeux olympiques 1924 (1-5).

PNG - 70.4 ko

Vos commentaires

  • Le 28 janvier à 09:56, par Michael ROFIDAL En réponse à : Les victoires et défaites les plus larges par adversaire

    Bonjour,

    depuis presque deux ans je suis votre site dont je trouve le travail remarquable (tout comme votre ouvrage sur les maillots de l’équipe de France que j’ai acheté dès sa sortie) mais ce matin encore, je me demandais pourquoi vous ne mettiez plus les balises dans l’éphéméride comme vous le faisiez en fin d’année dernière.

    Bonne continuation et longue vie à votre site,

    Amicalement,

    Michael

    PS : serait-il possible un jour d’avoir toute la liste des matches des bleus non officiel et d’en avoir une explication (comme vous l’aviez déjà fait sur certains cas dans le passé) ?

  • Le 1er février à 09:48, par Bruno Colombari En réponse à : Les victoires et défaites les plus larges par adversaire

    Bonjour, et merci pour votre fidélité.

    Pour votre première question, le contenu des balises m’était fourni par un lecteur qui pour l’instant ne me les fournit plus. Je vais sûrement les reprendre bientôt, ça représente pas mal de travail (mais c’est un contenu intéressant). De même qu’il faudrait actualiser les liens vers des articles complémentaires sur des matchs ou des joueurs cités dans l’éphéméride.

    Pour la deuxième question, c’est aussi en projet, sachant que le site selectionA a déjà établi des listes de ce genre visibles ici : http://selectiona.free.fr/statistiq...,
    avec uniquement les matchs non-officiels des A là : http://selectiona.free.fr/search.ph...
    Pierre Cazal avait pour sa part consacré une série de trois articles aux quasi-Bleus, mais elle listait les joueurs (qui ne comptaient par ailleurs aucune sélection A), pas les matchs.- : https://www.chroniquesbleues.fr/Les...

    Il reste encore énormément à faire, mais des projets sont dans les cartons, ils sortiront bientôt.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.