Tableaux de bord 830 après France-République d’Irlande

Publié le 29 mai 2018, mis à jour le 13 octobre 2018

Tout nouveaux, tout beaux, les tableaux de bord s’offrent des pictos ton sur ton du plus bel effet et vous disent tout sur Giroud, Mandanda, les arbitres bulgares et les 2-0. Entre autres.

Nouvelle formule des tableaux de bord : désormais, ceux-ci sont construits par rubriques (une vingtaine possibles) choisies en fonction des événements notables du match.

PNG - 5.3 ko

C’est la première fois que la France bat l’Irlande au Stade de France

Il faut dire que les deux sélections ne se sont rencontrées que trois fois à Saint-Denis depuis l’inauguration de l’enceinte en 1998 : en octobre 2004, au tout début de l’ère de Raymond Domenech sélectionneur (0-0) et en novembre 2009, à la fin de celle-ci (1-1 en barrage retour pour la Coupe du monde 2010, avec la fameuse main de Thierry Henry).

JPEG - 100.3 ko

La République d’Irlande est la 44e sélection battue à Saint-Denis par les Bleus. Il n’en reste que 8 invaincues dans ce stade, dont quatre qui ont aussi gagné :
 la Belgique (deux victoires en 2002 et 2015, un nul en 2011)
 l’Argentine (une victoire en 2007)
 la Slovaquie (une victoire en 2006)
 la République tchèque (une victoire en 2003)

et quatre autres qui ont fait jeu égal :
 la Bosnie (un nul en 2011)
 l’Uruguay (un nul en 2008)
 le Maroc (un nul en 2007)
 la Suisse (un nul en 2005)

PNG - 11.6 ko

Amical à domicile : quel bilan ?

C’est le 501e match amical joué par les Bleus depuis 1904. Si le bilan est positif en terme de victoires (221 contre 177 défaites), il est toujours négatif à la différence de buts (835 marqués, 838 encaissés) . Les deux prochains matchs de préparation à la Coupe du monde seront l’occasion de remettre les compteurs à zéro.

A domicile, le bilan est lui nettement positif, même si la défaite contre la Colombie en mars était la centième du genre.

Enfin, si on croise ces deux stats pour regarder ce qu’ont donné les matchs amicaux joués à domicile, On voit qu’on approche doucement des 300 rencontres et des 150 victoires. A noter qu’il n’y a eu qu’un seul nul sur les 16 derniers amicaux à domicile (contre la Côte d’Ivoire en novembre 2016).

PNG - 28.3 ko

Enfin, on remarquera en passant l’étrange bilan de Didier Deschamps en amical à Saint-Denis : 15 matchs joués pour 9 victoires et 6 défaites. Il vaudrait mieux éviter le Stade de France pour les rencontres qui ne comptent pas. Ça tombe bien, les Bleus vont jouer à Nice contre l’Italie et à Lyon face aux Etats-Unis.

PNG - 5.6 ko

L’adversaire : les Irlandais n’aiment pas voyager

C’est la 17e fois que les Bleus rencontrent la République d’Irlande depuis le 23 mai 1937, et ils n’ont perdu qu’une seule fois à domicile contre elle, lors du premier match justement à Colombes (0-2). Ils ont ensuite enchaîné 7 victoires, 5 nuls et 3 autres défaites, toutes à Dublin, la dernière datant d’octobre 1981 (2-3). L’équipe de France s’y est d’ailleurs imposée deux fois pour ses deux dernières visites, en 2005 et 2009 (1-0).

Voir le tableau des adversaires

PNG - 5.4 ko

Le gardien : Mandanda fait-il mieux que les précédents numéros deux ?

Contre l’Irlande, Steve Mandanda a joué son 27e match en équipe de France. Et, comme la plupart des numéros deux depuis une trentaine d’années, il est essentiellement appelé pour des rencontres amicales. Il en compte désormais 19.

JPEG - 45.4 ko

Il est intéressant de comparer son bilan en amical et en compétition avec celui des principaux numéros deux avant lui. J’en ai retenu quatre, sachant que deux d’entre eux, Bruno Martini et Grégory Coupet, ont été à un moment donné numéro un, le premier entre Joël Bats et Bernard Lama, le second entre Fabien Barthez et Hugo Lloris.
Le trait jaune représente la moyenne de buts encaissés par match, le bleu les victoires, le gris les nuls et le rouge les défaites.

PNG - 21.8 ko
PNG - 38.1 ko
PNG - 44.8 ko
PNG - 42.4 ko
PNG - 49.1 ko

Le bilan de Steve Mandanda en amical est plutôt bon, mais par rapport aux quatre autres gardiens, il encaisse beaucoup de buts, plus d’un par match (à peu près comme Martini et Ramé). En compétition, ses résultats sont moyens, avec 4 victoires en 8 matchs, dont aucun en phase finale. Sa moyenne de buts encaissés est similaire aux autres, sauf Ramé qui n’a encaissé qu’un seul but en quatre rencontres (dont trois en Coupe des Confédérations et un en qualification de l’Euro contre Andorre, ce qui relativise le bilan).

Voir le tableau des gardiens

PNG - 5.5 ko

L’arbitre : le quatrième bulgare de l’histoire des Bleus

Georgi Kabakov (Bulgarie) est le 512e arbitre de l’histoire des Bleus, son premier match avec l’équipe de France. C’est seulement le 4e Bulgare qui arbitre les Bleus. Les précédents sont Todor Kolev en 1989 en Norvège (1-1), Atanas Uzunov en 1999 en Arménie (3-2) et Anton Genov en 2008 contre la Tunisie (3-1).

Voir le tableau des arbitres

PNG - 6 ko

Le score : huitième fois en quatre ans

C’est la 66e fois que les Bleus gagnent 2-0 depuis 1904
8e fois avec Deschamps, la 4e fois au SdF (Galles 2017 au SdF, Allemagne 2016, Albanie 2016, Allemagne 2015 au SdF, Danemark 2015, Nigéria 2014, Pays-Bas 2014 au SdF)
C’est le 44e 2-0 à domicile.
C’est le 3e 2-0 contre l’Irlande après ceux de novembre 1976 (qCM) et d’octobre 1980 (qCM).

Voir la matrice des scores

PNG - 7.1 ko

Les joueurs : Nzonzi titulaire, Pavard toujours invaincu

C’est la première titularisation de Steven Nzonzi, entré deux fois contre Galles (45 mn) et l’Allemagne ((26 mn) en novembre. Olivier Giroud, qui était contre l’Irlande le joueur le plus capé, rejoint Platini au classement (72), mais avec un temps de jeu très inférieur (3834 contre 6295). Il a désormais dans le collimateur Max Bossis (76) qu’il pourrait dépasser lors du premier tour. Blaise Matuidi compte désormais autant de sélections que Marius Trésor, recordman du genre en 1983. Paul Pogba et Antoine Griezmann sont à la hauteur de Tigana et Six (52).
Enfin, Benjamin Pavard est le seul joueur invaincu du groupe ayant au moins 3 sélections (3 victoires et 1 nul en 4 matchs).

Joueur Sel Tps
jeu
mn
%
tit
G N P Buts
22 Olivier Giroud 72 3834 63% 45 10 17 31
29 Blaise Matuidi 65 4692 86% 44 8 13 9
42 Paul Pogba 52 3958 85% 36 8 8 9
44 Antoine Griezmann 52 3430 75% 36 7 9 19
88 Adil Rami 34 2915 91% 20 8 6 1
108 Steve Mandanda 27 2376 93% 18 4 5 0
182 Samuel Umtiti 17 1441 94% 12 2 3 1
198 Djibril Sidibé 16 1355 94% 11 3 2 1
236 Kylian Mbappé 13 773 69% 8 2 3 3
278 Nabil Fekir 11 274 18% 6 2 3 2
288 Ousmane Dembélé 10 436 50% 6 2 2 1
357 Corentin Tolisso 7 496 86% 5 1 1 0
444 Benjamin Mendy 5 331 100% 4 0 1 0
495 Benjamin Pavard 4 169 25% 3 1 0 0
555 Steven Nzonzi 3 161 33% 2 1 0 0
559 Lucas Hernandez 3 131 33% 2 0 1 0
659 Presnel Kimpembe 2 36 0% 2 0 0 0
Voir le tableau des joueurs

PNG - 8.3 ko

Les buteurs : Giroud sur son 31

Olivier Giroud fait un bond au classement des buteurs dont il est désormais 4e. Avec 31 buts, il est à la hauteur de Zidane, mais avec une bien meilleure moyenne, 0,43 contre 0,28 puisqu’il lui aura fallu 36 matchs de moins pour atteindre ce total.

Il faut moins bien que David Trezeguet (34 buts en 71 matchs) : pour le dépasser et devenir troisième, Giroud devra marquer encore 4 fois.

JPEG - 57.9 ko

Nabil Fekir a inscrit son deuxième but en 11 sélections. Le premier datait de juin 2015 contre la Belgique, toujours au SdF.

Joueur Buts Sel buts/
match
CF Pe 2 3+
4 Olivier Giroud 31 +1 72 0,43 0 0 6 1
16 Antoine Griezmann 19 0  52 0,37 1 2 3 0
40 Paul Pogba 9 0 52 0,17 1 0 0 0
117 Kylian Mbappé 3 0 13 0,23 0 0 1 0
164 Nabil Fekir 2 +1 11 0,18 0 0 0 0
281 Ousmane Dembélé 1 0 10 0,10 0 0 0 0
299 Djibril Sidibé 1 0 16 0,06 0 0 0 0
305 Samuel Umtiti 1 0 17 0,06 0 0 0 0
325 Adil Rami 1 0 34 0,03 0 0 0 0
Voir le tableau des buteurs

PNG - 5.9 ko

La feuille de match

Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes vont être accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[830] France 2-0 République d’Irlande

amical
28 mai 2018, 21h - Saint-Denis, Stade de France
arbitre : Georgi Kabakov (Bulgarie)
sélectionneur : Didier Deschamps - 74e match, 49 ans
disposition : 4-3-3

JPEG - 43.1 ko

BUTS
scoreminbuteurpasseur ou CPA
1-0 40’  Olivier Giroud  
2-0 44’  Nabil Fekir
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
 16  Steve Mandanda  90     27  33  Marseille
 19  Djibril Sidibé  82      16   25   Monaco
2 Benjamin Pavard 8    4 22 Stuttgart
 17  Adil Rami  90      34  32   Marseille
 5 Samuel Umtiti 64    17 24 FC Barcelone
 3  Presnel Kimpembe  10  2  22   Paris SG
 22  Benjamin Mendy  63       5  23   Manchester City
21 Lucas Hernandez 27  3 22 Atlético Madrid
12  Corentin Tolisso 77  7   23   Bayern
 6 Paul Pogba 13    52 25 Manchester Utd
 15  Steven Nzonzi  90      3  29   FC Séville
 14 Blaise Matuidi  90      65 31 Juventus
 18  Nabil Fekir  64    11   24   Lyon
 7 Antoine Griezmann  26      52 27 Atlético Madrid
 9  Olivier Giroud   90      72  31   Chelsea
 10 Kylian Mbappé 77    13 19 Paris SG
11  Ousmane Dembélé  13    10 21  FC Barcelone
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
 1 Hugo Lloris  96 31 Tottenham
 23  Alphonse Aréola  0 25 Paris SG
 13  N’Golo Kanté   22  27  Chelsea
 8 Thomas Lemar 10 22  Monaco
 20  Florian Thauvin  3   25   Marseille

Les noms en italique indiquent les remplaçants, « nb sel » le nombre de sélections à l’issue du match, « e/s » les entrées et sorties. Dans la colonne « cas », = capitaine, = début de carrière, = fin de carrière, =averti, = expulsé. Dans la partie buts, CPA désigne les coups de pied arrêtés (coup franc, pénalty ou corner direct)
RÉSUMÉ

A paraître le 14 novembre

Dernier livre paru

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité