Tableaux de bord 848 après France-Bolivie

Publié le 3 juin 2019

Les débuts de Léo Dubois, le 29e but de Griezmann, Nantes ville porte-bonheur, la Bolivie neuvième adversaire sud-américain et la différence de buts qui redevient positive pour la première fois depuis 1905 : les tableaux de bord prennent de l’altitude.

C’est la première fois que la différence de but est positive en amical depuis 1905

PNG - 5.3 ko
La différence de but a été positive pour la première (et l’avant-dernière) fois en février 1905 lors du deuxième match de l’histoire des Bleus, contre la Suisse (1-0) : cumul 4-3. Elle passe à -40 après dix matchs, -86 après 20, se stabilise pendant la vingtaine de matchs juste avant et juste après la Grande Guerre, et repart à la hausse jusqu’au début des années 30, avec un -188 lors du centième amical contre la Yougoslavie en 1932. Le record (-207) sera atteint cinq ans plus tard, en mai 1937 après quatre défaites consécutives.

PNG - 33.7 ko

Sur les cent premiers matchs amicaux de son histoire, l’équipe de France a encaissé pas moins de 342 buts, pour seulement 154 marqués.

PNG - 26.9 ko

Cette statistique abyssale, elle va la traîner jusqu’à 2019. Car à partir de la mise en place du professionnalisme (1932) et jusqu’en 1981, les résultats s’équilibrent en amical et les Bleus marquent autant qu’ils encaissent. Le retard commence à être rattrapé lors des décennies 1982-2002, avec 60 victoires pour 14 défaites et une différence favorable de +98, et sera enfin comblé en 2018, après 61 victoires pour 20 défaites. Le but d’Olivier Giroud sur pénalty contre l’Uruguay est le 842e marqué en amical. Ceux de Thomas Lemar et Antoine Griezmann contre la Bolivie ont fair repasser la différence de buts dans le positif, 114 ans après.

PNG - 27.2 ko

Voir le tableau des matchs

L’adversaire : une première contre la Bolivie

PNG - 5.6 ko
La Verde était l’avant-dernière sélection sud-américaine jamais rencontrée par l’équipe de France depuis 1904. Il ne reste désormais plus que le Venezuela. La toute première confrontation date de 1924 face à l’Uruguay aux JO de Paris, et elle fut douloureuse (1-5) contre la meilleure équipe du monde à l’époque. Les suivantes contre l’Argentine et le Chili, à la Coupe du monde 1930, ont été plus équilibrées mais perdantes aussi, et la demi-finale contre le Brésil en 1958 a tourné à la démonstration en deuxième mi-temps (2-5). Il y avait pourtant eu un premier Brésil-France en août 1932, perdu 2-3 et reconnu par la Fédération brésilienne mais pas par la FFF, allez savoir pourquoi. La première victoire contre un pays sud-américain date du premier tour de la Coupe du monde 1958 avec le 7-3 infligé au Paraguay. La Colombie a été le sixième adversaire rencontré, en 1972, le Pérou le septième dix ans plus tard et l’Equateur l’avant-dernier, en 2008.

PNG - 51.1 ko

Voir le tableau des adversaires

La ville : Nantes toujours très accueillante

PNG - 6.2 ko
Les Bleus se plaisent à la Beaujoire, où ils ont joué six fois depuis 1984 pour autant de victoires (et 17 à 2 au nombre de buts !). A Marcel-Saupin (jusqu’en 1965 appelé stade Malakoff), ils ont disputé quatre rencontres entre 1957 et 1975, avec un bilan presque parfait de trois victoires pour un nul (et 14 à 2 au goal average). Avec des stats pareilles, la ville où Deschamps a fait ses débuts en professionnel est celle où les Bleus ont le plus joué sans perdre, devant Lens (8 victoires et un nul). La FFF devrait y programmer des matchs plus souvent !

JPEG - 116.6 ko

Voir le tableau des villes

Le joueur : Léo Dubois, 906e Bleu

PNG - 7.1 ko
Le latéral droit de Lyon a été chaleureusement applaudi par le stade de la Beaujoire où il a fait ses débuts professionnels avec le FC Nantes. Il est donc le 906e international français de l’histoire, et le 45e joueur lancé par Didier Deschamps depuis 2012.

JPEG - 39.5 ko

Pour les autres, plusieurs comptes ronds ont été atteints contre la Bolivie : 80e sélections pour Blaise Matuidi, qui se rapproche dangereusement du plafond de verre fatal au trio Evra-Ribéry-Benzema (81), 70 pour Antoine Griezmann qui est d’ailleurs curieusement le seul à cet étage – et qui jouait le double rôle à Nantes de vétéran en âge et en sélections parmi les titulaires – et 30 pour Samuel Umtiti qui intègrera le top 100 au prochain match s’il joue au moins 51 minutes nécessaires pour dépasser Bruno Martini. Kylian Mbappé y entrera aussi : il pointe à la 101e place juste derrière Yoann Gourcuff qui le devance pour 29 minutes.

Joueur Sel Tps
jeu
mn
%
tit
G N P Buts
19 Blaise Matuidi 80 5677 85% 56 10 14 9
26 Antoine Griezmann 70 4889 81% 49 11 10 29
29 Paul Pogba 67 5193 87% 48 11 8 10
38 Raphaël Varane 57 4891 98% 38 10 9 4
101 Kylian Mbappé 31 2126 81% 21 6 4 12
103 Samuel Umtiti 30 2610 97% 23 4 3 4
132 Lucas Digne 24 1511 58% 15 6 3 0
155 Benjamin Pavard 21 1580 81% 16 4 1 1
198 Thomas Lemar 17 790 41% 9 5 3 4
210 Kingsley Coman 16 773 44% 12 2 2 1
318 Florian Thauvin 9 251 22% 7 1 1 0
457 Tanguy Ndombele 5 170 40% 3 1 1 0
502 Kurt Zouma 4 99 0% 3 1 0 0
504 Alphonse Areola 3 270 100% 2 1 0 0
655 Ferland Mendy 2 101 50% 2 0 0 0
661 Wissam Ben Yedder 2 62 0% 1 0 1 0
882 Léo Dubois 1 45 0% 1 0 0 0
Voir le tableau des joueurs

Le buteur : Antoine Griezmann se rapproche du top 5

PNG - 8.3 ko
Du trio offensif qui avait marqué lors des deux premiers matchs de 2019, il est le seul à avoir récidivé : en l’absence d’Olivier Giroud, et avec un Kylian Mbappé à temps partiel, Antoine Griezmann a encore fait le job en inscrivant son 29e but et après avoir donné une 14e passe décisive. A ce rythme, il va très vite dépasser Fontaine et Papin (30 buts chacun), et même Zidane (31). Ni Trezeguet (34) ni Giroud (35) ne sont à l’abri du numéro 7 des Bleus qui peut viser le podium des buteurs d’ici l’Euro 2020. Thomas Lemar a quant à lui rejoint Samuel Umtiti et Raphaël Varane avec quatre buts.

Joueur Buts Sel buts/
match
CF Pe 2 3+
8 Antoine Griezmann 29 +1 70 0,41 1 7 4 0
28 Kylian Mbappé 12 0 31 0,39 0 1 2 0
39 Paul Pogba 10 0 67 0,15 1 0 0 0
42 Blaise Matuidi 9 0 80 0,11 0 0 2 0
87 Thomas Lemar 4 +1 17 0,24 0 0 1 0
95 Samuel Umtiti 4 0 30 0,13 0 0 0 0
101 Raphaël Varane 4 0 57 0,07 0 0 0 0
299 Kingsley Coman 1 0 16 0,06 0 0 0 0
313 Benjamin Pavard 1 0 21 0,05 0 0 0 0
Voir le tableau des buteurs

L’indice de renouvellement : 5/11

JPEG - 30.3 ko
Comme c’était prévisible avec les finales européennes jouées par Lloris, Sissoko, Giroud et Kanté, il y aurait du mouvement depuis le match de fin mars contre l’Islande. Didier Deschamps a aligné Digne à la place de Kurzawa à gauche, Areola plutôt que Lloris dans les buts, Ndombele pour Kanté, Lemar pour Matuidi et Thauvin pour Giroud (même si c’est Mbappé qui a glissé dans l’axe, le Marseillais occupant le flanc droit).

Le capitaine : douzième brassard pour Varane

PNG - 5.8 ko
Le défenseur du Real Madrid dépasse Jean-Pierre Papin et rejoint le trio Georges Bereta, Edmond Delfour et Jean Baratte avec 12 capitanats. Avec ce statut, il est d’ailleurs invaincu, avec 7 victoires et 5 nuls, et seulement 5 buts encaissés. Il aussi marqué une fois, contre la Suède en novembre 2014.

Voir le tableau des capitaines

Le score : un grand classique

PNG - 8.7 ko
S’il n’est pas le plus fréquent de l’histoire des Bleus, le 2-0 et ses 68 occurrences arrivent en troisième position derrière le 1-0 (79) et le 2-1 (69).

C’est le dixième 20 en 92 matchs (dont 59 victoires) dirigés par Didier Deschamps, et le sixième en amical après ceux contre l’Irlande en 2018, Galles en 2017, l’Allemagne et le Danemark en 2015 et les Pays-Bas en 2014, tous à domicile d’ailleurs. En compétition, les Bleus ont battu sur ce score l’Uruguay à la Coupe du monde 2018, l’Allemagne et l’Albanie à l’Euro 2016 et le Nigéria à la Coupe du monde 2014.

Voir la matrice des scores

L’arbitre : trois sur trois pour Mallenco

PNG - 5.5 ko
L’Espagnol Alberto Undiano Mallenco avait déjà arbitré les Bleus le 14 novembre 2012 contre l’Italie (2-1) et le 9 septembre 2018 contre les Pays-Bas (2-1). Comme les Boliviens n’ont pas marqué, il n’a pas sifflé la fin de la rencontre sur le score habituel. Mais il aura plutôt porté chance à l’équipe de France.

Les 35 arbitres espagnols ont dirigé 56 matchs de l’équipe de France depuis 1904. Le plus fréquent est Antonio Lopez Nieto (5 fois entre 1996 et 2000).

Voir le tableau des arbitres

La feuille de match

PNG - 5.9 ko
Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[848] France 2-0 Bolivie

Amical
2 juin 2019, 21h - Nantes, stade de la Beaujoire, 35 218 spectateurs.
arbitre : Alberto Undiano Mallenco (Espagne)
sélectionneur : Didier Deschamps - 92e match, 50 ans
disposition : 4-2-3-1

TACTIQUE

JPEG - 69.9 ko

BUTS
scoreminbuteurpasseur ou CPA
1-0 5’ Thomas Lemar Antoine Griezmann
2-0 43’ Antoine Griezmann
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
 16  Alphonse Aréola 90    3 26 Paris SG
2 Benjamin Pavard 45     21 23 Stuttgart
 18  Léo Dubois  45  1 24  Lyon
 4  Raphaël Varane  90  57  26   Real Madrid
5 Samuel Umtiti 89 30 25 FC Barcelone
 15  Kurt Zouma  1    4  24 Everton
 12  Lucas Digne  79    24  25   Everton
 3  Ferland Mendy  11      2  23  Lyon
 21  Tanguy Ndombele   66    5  22   Lyon
14  Blaise Matuidi 24    80  32  Juventus
 6  Paul Pogba  90     67 26  Manchester United
 8  Thomas Lemar  66      17  23   Atlético Madrid
11  Kingsley Coman  24 16  22 Bayern Munich
10 Kylian Mbappé 45  31 20 Paris SG
 22 Wissam Ben Yedder  45    2  28  FC Séville
 7 Antoine Griezmann  90      70 28 Atlético Madrid
 20  Florian Thauvin 90      9  26   Marseille
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
 23  Benjamin Lecomte  0 28 Montpellier
24 Mike Maignan 0 23 Lille
 19  Clément Lenglet  0  23  FC Barcelone
 13  N’Golo Kanté   38  27  Chelsea
 9  Olivier Giroud   89  32   Chelsea

Les noms en italique indiquent les remplaçants, « nb sel » le nombre de sélections à l’issue du match, « e/s » les entrées et sorties. Dans la colonne « cas », = capitaine, = début de carrière, = fin de carrière, =averti, = expulsé. Dans la partie buts, CPA désigne les coups de pied arrêtés (coup franc, pénalty ou corner direct)
LE RÉSUMÉ

Derniers livres parus

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


273 matchs des Bleus en intégralité