Tableaux de bord 893 après Angleterre-France

Publié le 11 décembre 2022 - Bruno Colombari

Cinq penalties concédés en 2022, vers une septième demi-finale de Coupe du monde, le 31e match replica de l’histoire des Bleus, Tchouaméni nouveau buteur dans la compétition, Lloris et Giroud qui poussent les murs : les tableaux de bord reviennent en quatrième semaine.

6 minutes de lecture
PNG - 5.3 kio

La septième demi-finale de Coupe du monde

Après trois éliminations successives en 1958 (Brésil, 2-5), 1982 (RFA ; 3-3, tab) et 1986 (RFA, 0-2), l’équipe de France s’est qualifiée trois fois pour une finale de Coupe du monde en 1998 (Croatie, 2-1), 2006 (Portugal, 1-0) et 2018 (Belgique, 1-0). Autant dire que le France-Maroc de mercredi fera pencher la balance d’un côté ou de l’autre. De façon étonnante, on retrouve quasiment ce schéma à l’Euro : élimination en demi-finale en 1960 (Yougoslavie, 4-5) et 1996 (République tchèque, 0-0 tab), victoire en 1984 (Portugal, 3-2), 2000 (Portugal, 2-1) et 2016 (Allemagne, 2-0). En additionnant les deux compétitions, on arrive à 6 qualifications pour 5 éliminations. Et si on y ajoute les deux Coupes des confédérations en 2001 et 2003 et la Ligue des Nations 2021, le bilan est encore plus favorable, avec 9 demi-finales remportées pour 5 perdues.

Surtout, la dernière fois que les Bleus se sont inclinés à ce stade d’un tournoi européen ou mondial, c’était en 1996, à l’époque où Hugo Lloris et Olivier Giroud n’avaient pas encore dix ans.

Sur les 25 dernières années (depuis 1997), l’équipe d’Allemagne a joué quatre demi-finales de Coupe du monde, comme la France donc, mais en a gagné deux (2002 et 2014) pour deux perdues (2006 et 2014). Elle en a joué trois à l’Euro (deux pour la France), avec une victoire (2008) et deux défaites (2016). Soit 3 qualifications et 4 éliminations, contre 5 qualifications sur 5 pour les Bleus (en attendant le résultat de France-Maroc). Et quand elle est remplacée dans le carré final mondial par la Croatie, c’est très bon signe apparemment :

PNG - 6.6 kio

Le score : 2-1

Aucune originalité, puisque c’est le 75e 2-1 de l’équipe de France en 893 matchs et le 17ème depuis l’été 2012 et le troisième en 2022 (Côte d’Ivoire en mars, Danemark en novembre, Angleterre en décembre). En Coupe du monde, c’est le sixième (en 38 victoires), et déjà le deuxième de l’édition 2022. Enfin, contre l’Angleterre, c’est la cinquième fois que les Bleus l’emportent sur ce score : lors de leur toute première victoire en 1921, puis en 1946, en 2004 à l’Euro, en 2010 à Wembley et donc en 2022 au Qatar.

Voir la matrice des scores
PNG - 5.5 kio

L’arbitre : Wilton Sampaio (Brésil)

Il n’avait jamais dirigé un match des Bleus. Il y a donc eu 539 arbitres de 68 nationalités différentes. C’est le septième arbitre brésilien pour l’équipe de France, à laquelle ils portent plutôt chance puisqu’en 9 matchs dirigés, les Bleus en ont gagné 4, pour 4 nuls et une seule défaite, contre l’Argentine en 1930 lors de la Coupe du monde en Uruguay. Il s’agissait de Gilberto Almeida Rego, qui avait sifflé la fin du match à la 84e minute avant de se raviser.

Voir le tableau des arbitres
JPEG - 14.9 kio

Le pénalty : record battu sur une année pour les penalties concédés

Après les Croates Kramaric et Modric en juin dernier puis le Polonais Lewandowski à la Coupe du monde, Harry Kane a donc tiré les quatrième et cinquième penalties sifflés contre l’équipe de France en 2022. C’est beaucoup, c’est trop, et c’est un record : auparavant, ce dernier s’établissait à quatre, et la dernière fois c’était… en 2018, bon augure. Heureusement que Kane a fait fifty-fifty, un marqué, un raté. L’attaquant de Tottenham est aussi le seul adversaire de l’équipe de France à en avoir tiré trois, puisqu’il en avait déjà marqué un en juin 2017 à Saint-Denis. Kane est le quatrième anglais à manquer un pénalty contre la France. Avant lui il y avait eu Vivian Woodward en 1906, Les Smith en 1945 et David Beckham en 2004.

Ce n’est pas la première fois que les Bleus sont sanctionnés de deux penalties dans le même match : c’est déjà arrivé en juin 2021 contre le Portugal (2-2, doublé de Ronaldo), en juin 2000 face à l’Espagne (2-1, but de Mendieta, échec de Raul), en mars 1969 contre l’Angleterre (0-5, doublé de Hurst) en juin 1949 contre l’Espagne (1-5, but de Gains, échec de Perez), en février 1931 face à la Tchécoslovaquie (1-2, doublé de Novak), en avril 1929 devant l’Espagne (1-8, but de Rubio, échec de Quesada), en mai 1927 encore contre l’Espagne (1-4, doublé de Zaldua) et en février 1914 contre le Luxembourg (4-5, doublé de Massard). Mais c’est une première en Coupe du monde.

Voir la liste des penalties adverses
PNG - 7.5 kio

La tenue : le bleu-blanc-rouge vraiment fétiche

Il n’y a plus qu’à espérer que l’équipe de France garde cette tenue pour les deux derniers matchs face au Maroc et à l’Argentine ou la Croatie : depuis qu’elle est revenue à la mode avec la collection automne-hiver de chez Nike, la combinaison de couleurs bleu (maillot) blanc (short) et rouge (chaussettes) n’a jamais trahi l’équipe de France, qui ont gagné cinq fois sur cinq avec. En Coupe du monde, la dernière défaite dans cette tenue date de 2010.

Dataviz : la couleur du maillot de l’équipe de France
JPEG - 174.8 kio

L’indice de renouvellement : 0/11

Et voilà le 31e match replica de l’histoire de l’équipe de France. Rappelons pour celles et ceux qui ne suivent pas, que ce terme désigne ici un match où tous les titulaires de la rencontre précédente sont reconduits. Il n’y a eu aucun changement entre la Pologne et l’Angleterre. Le match 893 est donc un match replica.

C’est loin d’être aussi fréquent qu’on pourrait le penser. Depuis que Didier Deschamps est sélectionneur des Bleus, ce n’est que la sixième fois que ça arrive : face à l’Allemagne et au Portugal à l’Euro 2016, contre la Croatie et les Pays-Bas en 2018, devant l’Islande en 2019 et donc hier. Avec un peu de chance, il pourrait y en avoir deux autres mercredi et dimanche. Ce serait signe que les Bleus sont en finale, puisqu’en cas d’échec mercredi face au Maroc, la rotation serait de grande ampleur pour la troisième place.

Une telle série de quatre compositions identiques successives n’est pas inédite, mais presque : le seul précédent remonte à la Coupe du monde 2006, quad Raymond Domenech n’avait plus touché à son onze de départ du huitième de finale contre l’Espagne à la finale face à l’Italie.

Voir la dataviz sur les matchs replica
PNG - 5.5 kio

Les joueurs : cette fois, Lloris est seul devant

il y a pire circonstance qu’une qualification pour une demi-finale mondiale pour fêter un nouveau record de sélections : Hugo Lloris a définitivement fait tomber celui de Lilian Thuram (142) en jouant pour la 143e fois en équipe de France, et toujours en titulaire. Si les Bleus vont en finale, il pourra porter ce record à 145 avant de décider de continuer ou pas l’aventure jusqu’à l’Euro 2024.

Tant qu’à y être, Lloris en a profité pour empocher un autre record : celui du nombre de matchs joués en Coupe du monde pour un Français. Il en est à 18 et regarde désormais Barthez et Henry dans le rétroviseur. Là aussi, il va avoir l’occasion d’améliorer la marque jusqu’à 20, mais cette fois ce sera définitif pour lui.

Antoine Griezmann et Olivier Giroud comptent désormais autant de victoires (78) que Marcel Desailly, qu’ils auront l’occasion de dépasser mercredi. Hugo Lloris (87) est encore assez loin du record de Lilian Thuram (93).

Voir le tableau des joueurs en Coupe du monde
Clas. Joueur Sel Tps jeu G N P Abs.Densité Année Ordre
1 Hugo Lloris 143 12879 87 33 23 41 78% 2008 833
4 Olivier Giroud 118 6740 78 19 21 29 80% 2011 859
6 Antoine Griezmann 115 8400 78 21 16 4 97% 2014 874
14 Raphaël Varane 91 7650 61 17 13 39 70% 2013 867
34 Kylian Mbappé 64 4734 42 13 9 13 83% 2017 893
64 Kingsley Coman 45 2162 29 10 6 51 47% 2015 883
96 Adrien Rabiot 34 2493 21 9 4 44 44% 2016 889
101 Ousmane Dembélé 33 1343 21 8 4 50 40% 2016 887
181 Aurélien Tchouaméni 19 1284 11 4 4 1 95% 2021 917
216 Jules Koundé 16 1040 12 2 2 10 62% 2021 915
285 Théo Hernandez 11 977 9 1 1 7 61% 2021 919
292 Dayot Upamecano 11 902 10 0 1 26 30% 2020 909
Voir le tableau des joueurs
PNG - 8.3 kio

Les buteurs : Giroud creuse l’écart, Tchouaméni 59e buteur français en Coupe du monde

Beaucoup attendaient au moins un but de Mbappé, à commencer par les Anglais, qui s’étaient préparés en conséquence. Le danger est donc venu d’ailleurs, de l’axe avec une frappe de 25 mètres d’Aurélien Tchouaméni, son deuxième but en sélection après celui contre la Côte d’Ivoire à Marseille en mars, et d’un centre venu de la gauche par Griezmann pour la tête de Giroud, un classique. C’est donc le 53e but de l’avant-centre milanais, son 15e de la tête, et le 200ème marqué ainsi par un international français. Il y a aussi eu les 26e et 27e passes décisives de Griezmann (mais le chiffre est contesté) et évidemment le premier but de Tchouaméni en Coupe du monde.

Voir le tableau des buteurs en Coupe du monde
Voir le tableau des buteurs de la tête
# Joueur Buts + Sél b/m} CF} Pe 2 3+ tmps jeu mn/but
1 Olivier Giroud 53 +1 118 0,45 0 4 10 1 6740 127 859
3 Antoine Griezmann 42 0 115 0,37 1 8 5 0 8310 200 874
7 Kylian Mbappé 33 0 64 0,52 0 3 5 1 4734 143 893
77 Kingsley Coman 5 0 45 0,11 0 0 1 0 2162 432 883
79 Raphaël Varane 5 0 91 0,05 0 0 0 0 7650 1 530 867
100 Ousmane Dembélé 4 0 33 0,12 0 0 0 0 1343 336 887
132 Adrien Rabiot 3 0 34 0,09 0 0 0 0 2493 831 889
184 Aurélien Tchouaméni 2 +1 19 0,11 0 0 0 0 1284 642 917
295 Théo Hernandez 1 0 11 0,09 0 0 0 0 977 977 919
294 Dayot Upamecano 1 0 11 0,09 0 0 0 0 902 902 909
Voir le tableau des buteurs

La feuille de match

Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[893] Angleterre 1-2 France

Coupe du monde 2022
10 décembre 2022, 22h - Al Khor, stade Al-Bayt, 68 895 spectateurs
arbitre : Wilton Sampaio (Brésil)
sélectionneur : Didier Deschamps - 137e match, 54 ans
disposition : 4-3-3

TACTIQUE
PNG - 155.7 kio
BUTS
scoreminbuteurpasseur ou CPA
1-0 17’ Aurélien Tchouaméni Antoine Griezmann
1-1 53’ Harry Kane sur pénalty
2-1 78’ Olivier Giroud Antoine Griezmann
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
1 Hugo Lloris 90 143 35 Tottenham
5 Jules Koundé 90     16 24 Barcelone
4 Raphaël Varane  90     91 29 Manchester Utd
18 Dayot Upamecano 90     11 24 Bayern Munich
22 Théo Hernandez 90     11 25 AC Milan
8 Aurélien Tchouaméni 90    19 22  Real Madrid
14 Adrien Rabiot 90   34 27 Juventus
7 Antoine Griezmann 90   115 31 Atlético Madrid
11 Ousmane Dembélé 79   33 25 FC Barcelone
20 Kingsley Coman 11+10 45 26 Bayern Munich
9 Olivier Giroud 90     118 36 AC Milan
10 Kylian Mbappé 90   64 23  Paris SG
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
16 Steve Mandanda 35 37 Stade Rennais
23 Alphonse Aréola 5 29 West Ham
2 Benjamin Pavard 47 26 Bayern Munich
3 Axel Disasi 1 24 AS Monaco
17 William Saliba  8 21 Marseille
24 Ibrahima Konaté 5 23 Liverpool
25 Eduardo Camavinga 5 20 Real Madrid
6 Mattéo Guendouzi 7 23 Marseille
15  Jordan Veretout  6 29  Marseille
13 Youssouf Fofana 6 23  AS Monaco
12 Randal Kolo Muani  3 23  Francfort
26 Marcus Thuram 7 25  Mönchengladbach
TENUE DE L’ÉQUIPE DE FRANCE
PNG - 87 kio
RÉSUMÉ VIDÉO


 

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Spécial jeux olympiques